in

Vendredi, l’équipage de Thomas Pesquet volera à bord d’une capsule réutilisée

spacex iss pesquet
Crédits : Stéphane Corvaja / ESA

La NASA a donné à SpaceX le feu vert officiel pour le lancement de sa prochaine mission d’équipage vers la Station spatiale internationale (ISS). À cause de la météo, le décollage initialement prévu pour ce jeudi vient d’être décalé à vendredi. Pour la première fois, des astronautes voleront à bord d’une fusée et une capsule SpaceX réutilisées.

Lancement décalé

La semaine dernière, la NASA et SpaceX se sont réunis pour certifier, ou non, le vaisseau spatial Crew Dragon et le lanceur Falcon 9 avant l’envol de la mission Crew-2 vers l’ISS. Les équipes ont parcouru leurs listes de contrôle et n’ont détecté qu’un seul problème mineur à résoudre avant le décollage.

Selon Bill Gerstenmaier, de SpaceX (ancien responsable des vols spatiaux humains à la NASA), les équipes avaient détecté une légère différence dans la quantité d’oxygène liquide chargé dans le lanceur par rapport à la quantité attendue par SpaceX. Pour rappel, la Falcon 9 s’appuie sur deux composants pour alimenter ses voyages dans l’espace : du kérosène liquide RP-1 et de l’oxygène liquide.

Mardi 20 avril, Benji Reed, directeur principal des vols spatiaux humains chez SpaceX, a déclaré que le problème de l’oxygène liquide avait été résolu. Depuis, la Falcon 9 et sa capsule Crew Dragon ont passé deux gros tests au cours du week-end : un test de tir statique et une répétition générale avec l’équipage. Les deux exercices ont été exécutés sans problème. La NASA a donc donné son feu vert.

La mission Crew-2, dont Thomas Pesquet sera le Commandant, décollera ce vendredi 23 avril à 11h49 depuis l’historique Pad 39A du centre spatial Kennedy en Floride. Notons que le décollage devait initialement avoir lieu ce jeudi. Les prévisions météo ont finalement amené les équipes de la NASA et de SpaceX à décaler le départ au lendemain. Une fenêtre de lancement avait été laissée ouverte au cas où.

spacex astronautes iss nasa
Crédits : Joel Kowsky/NASA

Capsule et booster réutilisés

Pour cette mission, les astronautes de la NASA Shane Kimbrough et Megan McArthur, l’astronaute de l’Agence spatiale européenne (ESA) Thomas Pesquet et l’astronaute de l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale (JAXA) Akihiko Hoshide voleront à bord de la capsule Endeavour. Pour rappel, c’est cette même capsule qui avait transporté les astronautes Bob Behnken et Doug Hurley vers et depuis la l’ISS pour le vol d’essai Demo-2.

Petit point amusant : l’astronaute Megan McArthur devrait normalement s’asseoir dans le même siège que son mari, qui n’est autre que Bob Behnken.

Notez que le booster de cette mission avait également précédemment transporté les astronautes de la mission Crew-1 vers la station spatiale le 18 novembre 2020.

Au cours de leur séjour de six mois, l’équipage mènera plusieurs centaines d’expériences, notamment au profit de la recherche médicale. Ces travaux aideront les agences spatiales à mieux appréhender la manière dont l’espace affecte le corps humain afin de mieux préparer les astronautes à de futurs voyages spatiaux de plus longue durée vers la Lune.