in

Mise au point d’une nouvelle encre invisible idéale pour authentifier des documents

Crédits : Pixabay

Authentifier des œuvres d’art, certifier des documents… Nombreuses sont les applications rendues possibles par la mise au point d’une nouvelle encre invisible à partir d’une imprimante à jet d’encre et de cartouches classiques achetées dans le commerce.

À l’université de l’Utah, aux États-Unis, une équipe est parvenue à mettre au point un tout nouveau type d’encre invisible, et ce, uniquement à partir d’une imprimante à jet d’encre classique et de cartouches d’encre achetées dans le commerce. Grâce à cette nouvelle encre, il devient possible d’incruster des logos, images ou toutes sortes d’informations uniquement visibles sur les documents lorsqu’ils sont mis en lumière par des ondes électromagnétiques (micro-ondes et infrarouge) polarisées.

Authentifier des documents, distinguer des œuvres originales de contrefaçons, cette technique offre de nombreuses applications possibles à moindre coût. « Nous avons utilisé de l’encre à base d’argent et de carbone pour imprimer une image constituée de petites tiges d’un millimètre de long et de quelques centaines de microns de large. En changeant la quantité de chaque encre, on modifie la conductivité des tiges. Cette modification est invisible à l’œil nu, mais en éclairant de manière appropriée l’image, on peut extraire des informations codées grâce aux différences de conductivité », déclare Ajay Nahata de l’université de l’Utah, qui a participé au projet.

Comme on peut le voir sur les illustrations, les chercheurs, pour montrer le principe de cette technique, ont codé plusieurs QR codes sur une même image, lesquels s’affichent tour à tour à mesure que l’éclairage varie. Comme ils l’expliquent dans la revue Optica, cette technique devrait trouver des applications dans les domaines de la protection et vérification de données originales, bien que la technique ait encore besoin de perfectionnement. Ils travaillent d’ailleurs déjà sur de nouvelles manières de procéder afin de parvenir à obtenir des images de meilleure définition et observables sous de la lumière polarisée dans le spectre visible.