in ,

Un ministre israélien offre une technologie secrète américaine aux Russes par mégarde

Crédits : Pixabay

Il y a quelques jours, le ministre israélien de l’Agriculture a donné un drone au Premier ministre russe sans vraiment réfléchir. Cela pose problème car la machine renferme une technologie de pointe de conception américaine. Les États-Unis sont donc plutôt furieux, mais rien ne sera fait : « donner, c’est donner ! »

Le ministre israélien de l’Agriculture Uri Ariel accueillait le 10 novembre 2016 dernier Dimitri Medvedev dans le cadre d’une visite de la Volcani Agricultural Research Organization, un institut agricole israélien. Le Premier ministre russe s’est amusé à piloter un drone utilisé par l’institut et Uri Ariel, sans doute emporté par un élan d’enthousiasme un peu trop important, a décidé de l’offrir aux Russes.

Seulement voilà, le drone en question appartient à l’institut agricole dont les représentants ont vécu la scène avec étonnement et consternation. D’autre part, si le drone avait une valeur d’environ 50 000 dollars, il y a une raison encore plus importante permettant de comprendre l’ampleur de cet acte sur la scène diplomatique.

Le drone est une technologie de pointe appartenant aux États-Unis qui sont furieux puisque celle-ci devait rester confidentielle. Conçu par la société espagnole Alpha Systems, le drone est un genre d’hélicoptère capable de transporter des caméras thermiques à infrarouge de fabrication américaine. Ces caméras sont très utiles dans le domaine de l’agriculture et ont pour but de donner des informations en ce qui concerne l’apport en eau et si cette dernière contient par exemple des substances telles que des pesticides.

Ces caméras sont une technologie américaine utilisée sous licence par Israël qui ne peut absolument pas la montrer à un tiers sans autorisation. Cependant, le mal est fait puisque même si les États-Unis ont demandé des comptes, Israël a fait savoir qu’elle ne réclamerait pas le drone. Selon le quotidien national Haaretz, la caméra du drone aurait en effet été retirée de l’appareil ainsi que la télécommande.

« Le ministre Uri Ariel a à nouveau prouvé qu’il était aussi loin d’être un bon gestionnaire que le ciel est loin de la terre. Les conséquences directes et indirectes du geste du ministre sont tellement déprimantes et difficiles qu’il est dur de croire que cela se soit réellement produit. » a déclaré la Volcani Agricultural Research Organization.

Sources : Le PointRussia TodayHaaretz