in

Pourquoi des millions de balles noires ont été déversées sur les bassins d’eau potable californiens

Crédits : Capture vidéo

En proie à une sécheresse sans précédent, la ville de Los Angeles (Californie, États-Unis) a trouvé un moyen original de préserver ses réserves d’eau potable stockées en plein air et éviter leur évaporation. Pour cela, des millions de balles de plastique noir y ont été déversées.

Afin de protéger de l’évaporation, de la lumière ou encore de la pollution extérieure, la ville de Los Angeles, confrontée à une terrible sécheresse, a fait déverser pas moins de 96 millions de balles de plastique noir sur ses bassins d’eau potable, qui à l’inverse de la plupart des autres grandes villes du monde, sont à ciel ouvert.

Selon le département des eaux de Los Angeles, chaque année, c’est quasiment un milliard de litres d’eau qui s’évapore sous l’effet du soleil. C’est donc pour limiter au maximum cette évaporation que cette mesure a été prise pour les bassins d’eau potable de la ville. En ces temps de sécheresse où les autorités ont imposé aux habitants des restrictions sur l’arrosage automatique notamment, une telle perte n’est pas envisageable.

De nouveaux bassins, couverts, seront prochainement creusés, mais en attendant, Éric Garcetti, le maire de Los Angeles, a privilégié la solution des « shade balls » (balles d’ombres) : 96 millions de boules de plastique noir de 10 centimètres de diamètre, lestées avec de l’eau pour éviter qu’elles ne s’envolent. Autres avantages, elles bloquent les rayons ultraviolets qui favorisent la prolifération des algues, et sont aussi peu coûteuses, environ 36 centimes l’unité à la fabrication.

Source : lamayor