in

Mike Horn et Borge Ousland presque à court de provisions : deux norvégiens lancés dans une mission secours

Crédits : D.R

Mike Horn et Borge Ousland vont bientôt être à court de provisions dans l’Arctique. Deux Norvégiens sont actuellement en chemin pour leur venir en aide.

Les deux explorateurs tentent de traverser à skis l’océan arctique depuis un peu plus de 80 jours. En 2006, ils avaient réussi un périple similaire dans la région. Tout s’était à peu près déroulé comme prévu. Mais, 13 ans plus tard, les choses ont bien changé. À cause du réchauffement climatique, la glace est aujourd’hui trop fine et les conditions météo sont extrêmes (beaucoup de vent, et jusqu’à -40°C la nuit).

Fin novembre les deux compagnons étaient en effet apparus complètement épuisés et physiquement très affectés. Une photo de Borge Ousland avec une gelure sur le bout du nez, était là pour en témoigner. Ils ont également perdu beaucoup de poids (plus de 15 kg en trois mois). Les conditions étaient telles que les deux explorateurs avaient même bien failli abandonner la partie. Ils ont néanmoins trouvé la force de poursuivre le calvaire.

Il est certain que j’ai connu des week-ends plus faciles dans ma vie d’explorateur. Après les obstacles et les difficultés sans fin de la semaine dernière, Borge Ousland et moi-même sommes reconnaissants de commencer la semaine avec un nouvel état d’esprit, pouvait-on lire dans un massage publié sur Instagram. Aujourd’hui, nous nous sentons fatigués mais inarrêtables. Nous savons que l’arrivée est proche, nous devons maintenant rassembler la force qu’il nous reste pour nous battre et y parvenir“.

Les deux explorateurs bientôt tirés d’affaire

À cause des conditions climatiques, les deux explorateurs ont tout de même perdu beaucoup de temps (environ 20 jours). Ils seront également bientôt à cours de vivres. Pour les aider à terminer leur expédition, deux norvégiens sont lancés dans une mission secours, ils devraient les rejoindre dans les prochaines heures.

View this post on Instagram

Expedition update 40: As can be seen on the updated map (photo 3) @BorgeOusland and myself have managed to cover an extra 20km throughout the night. It has been our average for the past days, which is good constant progress. With only two days of food left, time is of the essence. We still have approximately 70km to go to meet up with Lance (photo 2) and our team. @AleksanderGamme and @PolarBengt, the two Norwegian explorers left the Lance yesterday (photo 1) and started walking in our direction with extra food supplies to keep us going until we meet up with the boat again. Strong winds are coming our way tomorrow and after tomorrow so we might have to wait it out before we set off again. This might be a blessing in disguise as it will give us some time to rest, eat and gather our strength for the final stretch of the expedition. Next update from the Lance tonight at 10 pm, crossing fingers they will have good news to share with us 🤞 -«photo: Jørgen Braastad/copyright VG» #vgnett

A post shared by Mike Horn (@mikehornexplorer) on

Ils apportent avec eux des réserves de nourriture supplémentaires pour que nous puissions continuer notre route jusqu’au bateau“, a fait savoir Mike Horn. Les conditions climatiques, elles, sont toujours extrêmes. “Des vents violents vont souffler demain et après-demain. Nous devrons peut-être attendre avant de repartir. Cela pourrait être un mal pour un bien car on en profitera pour se reposer, se nourrir et rassembler nos forces pour la deuxième partie de l’expédition“.

Une fois “requinqués”, il restera aux deux explorateurs encore une cinquantaine de kilomètres à parcourir pour arriver jusqu’au Pangea, le voilier avec lequel ils étaient partis d’Alaska en août dernier.

Articles liés :

Arctique : la fonte des glaces responsable de la diffusion de virus ?

Réchauffement de l’Arctique : la contribution des dépôts de suie a été largement surestimée

Et si on recouvrait l’Arctique de millions de perles de verre ?