in ,

Michelin recherche la formule parfaite des pneus 100 % durables

Crédits : capture YouTube / Michelin

Il y a peu, le géant du pneumatique français Michelin a publié une vidéo témoignant de la recherche de la formule parfaite pour des pneus entièrement durables. Il s’agit d’un défi technologique énorme que doit assumer la division recherche et développement de la marque.

Recycler le plus rapidement possible

En 2018, Michelin avait officiellement dévoilé son concept Vision. Sans air, connecté, rechargeable et 100% durable, ce pneu du futur se base notamment sur le biomimétisme et l’impression 3D et pourrait voir le jour vers 2050. Aujourd’hui, seulement 30 % des composants que Michelin intègre dans ses pneus sont durables, à savoir issus du recyclage ou d’origine naturelle. Évoquons également le fait qu’un pneu comprend environ 200 ingrédients. Il s’agit entre autres de caoutchouc (naturel ou synthétique), de métal, de textile, de silice et de noir de carbone. Dans une vidéo publiée le 23 février 2021 (voir en fin d’article), Michelin fait part de sa volonté de trouver la formule idéale pour concevoir des pneus complètement durables sans négliger le confort, la qualité et la sécurité.

Le géant français désire notamment recycler le plus rapidement possible certains composants tels que le noir de carbone, le polystyrène ainsi que l’huile de pyrolyse des pneus en fin de vie. Pour ce faire, Michelin a signé en avril 2020 un accord avec Enviro, une société suédoise ayant breveté une technologie capable de recycler les éléments cités plus haut ainsi que l’acier des pneus usagés.

pneu michelin
Crédits : capture YouTube / Michelin

30 000 tonnes de pneus recyclés chaque année !

“Michelin est très engagé pour que, à l’avenir, tous les composants qui entrent dans le pneumatique soient durables. Pour cela, le groupe s’appuie sur sa maturité technologique avancée dans le domaine des matériaux, son propre incubateur de nouvelles technologies, mais aussi des partenaires aux technologies incroyablement innovantes. De nombreux projets sont déjà en cours, pour produire du butadiène bio sourcé en remplacement du butadiène issu du pétrole, mais aussi pour régénérer le plastique (PET), pour recycler le polystyrène ou encore pour récupérer le noir de carbone à partir de pneus usagés”, a déclaré Michelin.

Enviro porte un projet d’usine de recyclage pour recycler entièrement chaque pneu en fin de vie, pour une quantité équivalente à 30 000 tonnes chaque année. Cette première devrait voir le jour en 2023 près d’Antofagasta, dans le nord du Chili. Selon Michelin, les technologies dont il sera question iront au-delà de l’univers du pneu. Il s’agira en effet d’alimenter d’autres filières qui devront également bénéficier de matières premières recyclables à l’infini.