in ,

Métavers : la confidentialité et la sécurité représenteront les principaux défis à relever

ville
Crédits : KanawatTH / iStock

Une société experte en API d’engagement en temps réel a récemment interrogé 300 développeurs aux États-Unis à propos du métavers. Un tiers des répondants a affirmé que la confidentialité des données privées sera l’un des défis les plus importants dans le cadre de son développement.

La vie privée au cœur des interrogations

Pour de nombreux observateurs, la prochaine étape du développement d’Internet n’est autre que le métavers. Depuis quelques mois, des nouvelles sortent donc très régulièrement sur le sujet. Facebook (Meta) a par exemple d’ores et déjà conçu un gant à retour haptique spécialement pour le métavers. Citons également un projet de plateforme de réalité mixte au Japon impliquant six villes locales ou encore un projet en Corée du Sud pour la création d’un métavers national.

Le métavers existe donc déjà et se développe malgré le fait qu’une partie du public soit encore très sceptique, voire hostile à son sujet. Il faut dire que ce concept concerne déjà plusieurs pans de notre société tels que le travail, la culture, le sport ou encore le commerce en ligne. Une des principales interrogations concerne notamment la confidentialité et la sécurité des données personnelles.

Sur ce sujet, la plateforme Agora experte en API d’engagement en temps réel a publié les résultats d’un sondage le 5 avril 2022. Réalisé auprès de 300 développeurs travaillant aux États-Unis, ce sondage les interrogeait à propos des défis à relever pour le développement du métavers. Or, pas moins de 33 % des répondants ont affirmé que la sécurité et la confidentialité des données concernant la vie privée étaient le principal obstacle à l’évolution du métavers.

réalité virtuelle metavers
Crédits : Thinkhubstudio / iStock

Les autres résultats du sondage

Parmi les autres réponses, nous retrouvons l’interopérabilité des écosystèmes (12 %), la désinformation et les discours haineux (10 %), la création d’une communauté (10 %) ainsi que l’accessibilité des outils pour les développeurs (9 %). Viennent ensuite la monétisation (8 %), la création d’un écosystème de devises et de paiements (7 %), l’identification des utilisateurs (5 %) et enfin, la faiblesse du matériel (5 %). Par ailleurs, voici le trio de tête des secteurs à qui le métavers devrait profiter le plus selon ce sondage : les jeux et le divertissement (26 %), les télécommunications (12 %) et le commerce de détail (11 %).

Au sujet de la monnaie, 53 % des sondés pensent que les NFT deviendront le moyen d’échange principal dans le métavers. De plus, 57 % des répondants estiment que le métavers sera l’endroit le plus populaire pour acheter, stocker et échanger des cryptomonnaies. Ils sont d’ailleurs 70 % à penser que les cryptomonnaies et la blockchain sont essentielles à l’avenir du métavers.

Enfin, si le métavers est largement associé à Facebook (Meta), seulement 15 % des sondés estiment que cette société en aura encore le contrôle d’ici à cinq ans. Ils sont également 15 % à assurer qu’aucune société ne pourra jamais en avoir un contrôle total.