in

Les membres du Search for Extra-Terrestrial Intelligence ont peut-être trouvé quelque chose…

Crédits : NASA

À force de fouiner, on trouve : les chercheurs du projet Search For Extraterrestrial Intelligence (SETI) affirment avoir mis en évidence une étoile « bizarre »…

Dans le ciel de l’hémisphère nord, vous retrouverez deux constellations : celles du Cygne, et de la Lyre. Après six décennies à pointer des Radiotélescopes vers le ciel, le projet Search For Extraterrestrial Intelligence (SETI) pourrait avoir « trouvé quelque chose » entre ces deux géantes : une étoile inhabituelle, invisible à l’œil nu, mais visible pour Kepler, qui l’observe depuis 2009.

En effet, un objet mystérieux orbiterait autour de cette étoile, baptisée KIC 8462852 et située à 1 480 années-lumière de la Terre. Selon le SETI, cet « objet » ne serait pas une planète. Mais alors, qu’est-ce que c’est ?

« Nous n’avions jamais vu quelque chose comme cette étoile » assure Tabetha Boyajian, de l’Université de Yale. « C’est vraiment bizarre. Nous avons tout d’abord pensé qu’il s’agissait de mauvaises données, mais tout a été vérifié ». En effet, deux ans après l’avoir détectée, la signature lumineuse de l’étoile a vivement attiré l’attention des astronomes, amateurs comme professionnels, réunis sur le site Planet Hunter. Des fluctuations lumineuses « étranges » suggéraient alors que KIC 8462852 était entourée de matière, en gravitation autour d’elle. Or, si cette formation de matière est observée autour de jeunes étoiles, elle ne l’est jamais pour un astre plus mature.

De quoi s’agit-il alors ? Si des hypothèses ont déjà été formulées, certains scientifiques s’interrogent sur la possibilité d’une explication extraterrestre. Comme l’explique le site The Atlantic : « Les chercheurs du Seti suggèrent depuis longtemps que nous pourrions être capables de détecter des civilisations extraterrestres distantes en recherchant d’énormes artefacts technologiques qui orbitent autour d’autres étoiles. »

Tout ceci n’était qu’une hypothèse, et « la dernière à envisager » dans de tels cas rappelle Phil Plait, astronome et sceptique américain. Interrogé par Slate, il explique : « Je pense qu’il semble évident que ce scénario soit, hum, improbable. Mais, hey, pourquoi pas? Il est assez facile de faire des observations supplémentaires de l’étoile pour vérifier cette idée. La probabilité est faible, mais les enjeux sont grands, donc ça vaut probablement le coup. Et ce n’est pas vraiment de la science-fiction : Wright et quelques autres astronomes ont soumis un article au prestigieux “Astrophysical Journal” qui examine la physique de ces structures et détaille comment elles pourraient être détectées autour d’autres étoiles. […]”

« Que ce soit des mégastructures construites pas des extraterrestres pour alimenter leurs besoins en énergie, ou – beaucoup plus probable – un scénario naturel, c’est une étoile étrange et intéressante. Et cela vaut vraiment le coup d’aller plus loin » a-t-il conclu.

Sources : The AtlanticSlate