in

La méditation, alternative efficace aux antidépresseurs contre la dépression

Crédits : NatoPereira / Pixabay

Si elles ne suivent pas de traitement préventif, au moins la moitié des personnes ayant connu un épisode dépressif en connaîtront au moins un autre au cours de leur vie. Mais une alternative aux antidépresseurs est très efficace contre les rechutes, la thérapie basée sur la méditation en pleine conscience. 

Une étude publiée ce mardi 21 avril dans la revue médicale The Lancet et menée par un groupe de chercheurs britanniques révèle que les thérapies basées sur la « méditation en pleine conscience » représentent une alternative aussi efficace que les traitements « classiques » avec antidépresseurs, pour lutter contre les rechutes. En effet, il est estimé qu’au moins 50% des personnes qui ont connu une dépression en connaîtront une autre dans leur vie, sans traitement préventif. Pire, le risque de rechute est réduit à deux ans pour les personnes qui en ont déjà connu plusieurs.

Si la référence en terme de traitement contre la rechute de dépression est le traitement à base d’antidépresseurs, les effets secondaires, comme la dépendance, la somnolence, les vertiges et les tremblements ne sont pas à négliger. Mais une autre technique, naturelle, s’est révélée très efficace, une technique de méditation baptisée « thérapie cognitive basée sur la pleine conscience » (ou Mindfulness Based Cognitive Therapy), qui consiste à focaliser son esprit sur les pensées et les sensations ressenties à l’instant présent, une technique dérivée du bouddhisme.

S’il était admis jusqu’ici par plusieurs études que cette technique réduisait significativement les risques de rechute, aucune étude comparative d’efficacité par rapport aux antidépresseurs n’avait été réalisée. C’est désormais chose faite grâce à une équipe de chercheurs britanniques dirigée par Willem Kuyken, professeur en psychologie à l’Université d’Oxford, qui a cherché à savoir si la méditation pouvait constituer une « alternative pour les personnes souhaitant arrêter les antidépresseurs ».

Une étude menée durant deux ans sur un total de 424 patients, qui avaient tous déjà vécu plusieurs épisodes dépressifs et prenaient des antidépresseurs depuis au moins deux ans. Deux groupes ont été formés, un premier dans lequel les participants arrêtaient peu à peu les traitements et suivaient des séances de méditation, et un second dans lequel les patients continuaient leur traitement.

Au terme des deux ans d’étude, les deux traitements se sont révélés positifs dans la lutte contre les rechutes, sans pour autant « établir une supériorité de la méditation sur les antidépresseurs en terme d’efficacité et de coût » (44% de taux de rechute dans le groupe de méditation contre 47 % pour les autres). Pour les auteurs, « cette étude, ajoutée aux précédents travaux, donne des preuves solides de l’efficacité de la méditation de pleine conscience pour les patients qui veulent une alternative aux antidépresseurs« .

Source : thelancet, pourquoidocteur