in

Un médicament contre le diabète pour aider les personnes en surpoids à maigrir

Crédits : Tumisu / Pixabay

Des piqures de liraglutide, un médicament contre le diabète, aident les personnes en surpoids à maigrir. Elles doivent être combinées avec des exercices physiques et un régime hypocalorique. Cependant, les effets secondaires sont importants.

Le liraglutide est un médicament traitant les diabètes de type 2. Ce dernier se présente sous la forme d’une résistance à l’insuline (protéine qui permet de contrôler le taux de sucre dans le sang). Mais, le liraglutide est aussi un composé analogue au Glucagon Like Peptide 1, une hormone de satiété produite par le corps.

Des chercheurs ont réalisé une étude sur les effets que pouvait avoir le liraglutide sur des personnes n’étant pas diabétiques. L’étude a duré 56 semaines et 3 731 personnes ont été recrutées un peu partout dans le monde. En moyenne, les personnes avaient 45 ans et pesaient 106 kg. Mais seules 2590 personnes sont arrivées au bout du programme. Ainsi, les chiffres donnés portent sur cette population.

Les cobayes ont été répartis en deux groupes: 1789 patients ont eu des injections de liraglutide tous les jours et 801 le placebo. 92% du groupe sous médicament a perdu du poids contre 65% pour celui sous placebo. En moyenne, les patients sous liraglucide ont perdu 8,4 kg  contre 2,8 kg pour les autres. Le tableau ci-dessous détaille la répartition du pourcentage de poids perdu selon les groupes.

 

Mais attention, ce n’est pas le médicament miracle. Il existe des effets secondaires. On constate notamment des nausées, des vomissements, des calculs biliaires, des inflamations de la vésicule biliaire ,des pancréatites aiguës etc.

Au total, 6,2% des patients sous médicaments ont eu des effets secondaires graves. Pour les patients sous placebo, le chiffre est plus faible :  5%. Ce médicament sera surement soumis à certaines conditions si son utilisation diététique est validée.

sources: Sciences et Avenir, The New England Journal of Medicine

– Crédits photo : Tony Alter