in

La matière noire était-elle moins influente il y a 10 milliards d’années ?

Crédits : Pixabay

Une étude récente suggère que les galaxies datées de 10 milliards d’années étaient dominées par la matière baryonique ou « ordinaire » — à l’inverse des galaxies actuelles façonnées par la matière noire.

Aujourd’hui, la matière noire abonde et la matière dite « ordinaire » ne formerait qu’une infime partie d’un univers essentiellement inconnu. On estime aujourd’hui que la matière noire qui entourerait toutes les grandes galaxies serait cinq à cent fois plus massive que la matière visible, elle-même évaluée à 1 000 milliards de milliards de milliards de milliards de milliards de tonnes. Influente vous dites ? De récentes observations faites par Very Large Telescope de l’Agence Spatiale européenne suggèrent néanmoins que ce ne fut pas toujours le cas.

Une équipe internationale d’astronomes menée par Reinhard Genzel, de l’Institut Max Planck en Allemagne, annonce en effet avoir évalué les vitesses de rotation de six galaxies massives à taux de formation stellaire élevé peuplant l’Univers lointain et datant de l’âge d’or de la formation galactique, soit de 10 milliards d’années. Il semblerait qu’à l’inverse des galaxies actuelles, les régions périphériques de ces galaxies lointaines soient animées d’une vitesse de rotation inférieure à celle des régions situées à plus grande proximité du noyau central, suggérant la moindre présence de matière noire.

Ainsi, la matière noire aurait joué un rôle secondaire il y a 10 milliards d’années avant de s’installer sur le devant de la scène. Les chercheurs suggèrent également que ces anciennes galaxies étaient beaucoup plus turbulentes que nos galaxies actuelles. Ils notent que ces effets semblent de plus en plus marqués à mesure que l’on prend le temps à rebours. Cela suggère que 3 à 4 milliards d’années après le Big Bang, le gaz dans les galaxies s’était déjà condensé en des disques plats en rotation tandis que les halos de matière noire qui les entouraient étaient beaucoup plus larges et éparpillés. Il aura donc fallu des milliards d’années à la matière noire pour se condenser et influer sur la rotation des galaxies actuelles.

Source