in

Matériel contaminé : la mission Mars 2020 est reportée au 22 juillet prochain

Le rover Persévérance lors de son premier "test de conduite" en décembre 2019. Crédits : NASA / JPL-Caltech

La NASA vient d’annoncer le report du lancement de la mission Mars 2020 au 22 juillet prochain en raison d’un problème de contamination du matériel de soutien au sol.

Encore un peu de patience

Initialement, le lancement de la mission Mars 2020, qui prévoit le déploiement du rover Persévérance sur la surface de la planète rouge, devait être opérée le 17 juillet prochain. Il y a quelques jours, la NASA avait déjà annoncé un premier report de ce lancement au 20 juillet. L’agence avait alors évoqué un problème d’équipement impliquant une grue défectueuse.

Il faudra néanmoins patienter encore deux jours de plus. Pour justifier ce nouveau report, la NASA évoque cette fois une “contamination des lignes de soutient au sol” survenue alors que les ingénieurs s’attelaient à encapsuler le rover dans le nez de sa fusée Atlas V.

Une fenêtre ouverte jusqu’à la mi-août

Les retards de lancements ne sont évidemment pas rares. Notez que la NASA a encore “de la marge”. En effet, la fenêtre autorisant les lancements vers Mars doit normalement rester ouverte jusqu’au 11 août prochain.

Nous allons probablement rencontrer des jours “sans” qui pourraient nous faire encore reculer la date de lancement, mais l’équipe est suffisamment flexible pour pouvoir gérer gérer la situation. Il est même possible de “tirer” la fenêtre de lancement de Persévérance au 15 août”, assure le directeur des opérations Omar Baez, lors d’une conférence de presse.

En revanche, passé ce délai, il faudrait alors patienter 26 mois pour espérer lancer la mission, le temps que les orbites de Mars et de la Terre soient de nouveau alignées.

mars
Le rover Persévérance prêt à être encapsulé dans son carénage de charge utile au Kennedy Space Center, en Floride le 18 juin 2020. Crédits : NASA / Christian Mangano

Les objectifs de la mission

Peu importe la date de lancement, il est actuellement toujours prévu que le rover soit libéré le 18 février 2021 dans le cratère Jezero, un ancien système fluvial. L’objectif principal de la mission sera alors de rechercher des traces de vie microbienne passée.

Pour l’appuyer dans cet exercice, le rover pourra compter sur plusieurs instruments de pointe.

Citons notamment la MASTCAM-Z qui, grossièrement, sera utilisée pour sélectionner les zones de prospection les plus prometteuses. Le spectromètre à rayons x PIXL, également, qui visera à discerner la composition chimique des roches sélectionnées. Ou encore SHERLOC, un spectrographe dans le but sera de sonder la présence de molécules organiques et de biosignatures potentielles dans ces mêmes échantillons.

persévérance jezero
Le cratère Jezero, où devra évoluer le rover persévérance. Crédits : NASA / JPL-Caltech / ASU

En outre, il est également prévu de mettre quelques-uns de ces échantillons (les plus prometteurs) sous scellés en vue d’un futur retour sur Terre. Analysées ensuite en laboratoire, ces roches nous permettraient d’en apprendre encore davantage sur Mars. Et accessoirement, de sonder avec plus de précision d’éventuelles preuves de vie passée (plus d’infos ici).

Enfin, l’agence américaine compte également profiter de cette mission pour tester son Mars Helicopter Scout. Ce petit giravion – qui sera le tout premier engin à voler au-dessus de la surface d’une autre planète – n’aura qu’un seul objectif : réussir à voler. En cas de succès, d’autres engins du même type pourront alors être développés dans le cadre de missions futures.

Source