in

Mars One dévoile le contenu de la troisième phase de sélection des candidats

Crédits : Aynur_zakirov / pixabay

Au cours d’un événement privé qui s’est tenu ce lundi 6 juin 2016 à Amsterdam, aux Pays-Bas, la société Mars One a dévoilé le contenu de la troisième phase de sélection des candidats qui souhaitent faire partie des premiers colons de la planète Mars.

La société Mars One a révélé de nouvelles informations concernant la troisième phase de sélection au cours de l’Astronaut Selection Program, qui a eu lieu durant un événement privé à Amsterdam. Cette troisième phase a pour but de réduire le nombre de candidats qui passera alors de 100 à 40 à travers une série d’épreuves de groupe qui dureront cinq jours. Ils étaient 200 000 au départ, ils ne seront plus que 40 au terme de cette nouvelle phase d’affinage.

Dix groupes de dix candidats auto-désignés s’affronteront au départ de cette phase de sélection, laquelle les confrontera à une série d’épreuves dont 90% sont issues de l’agence spatiale américaine (Nasa). Néanmoins, ils devront respecter quelques critères dans la formation des groupes, comme respecter un ratio de genre de 50/50, tout comme diversifier les âges et les nationalités. Les candidats seront sélectionnés sur plusieurs critères : la prise de décisions, l’attitude face aux problèmes, le moral, la motivation, l’aspect psychologique, les normes sociales, le comportement durant et en dehors des épreuves.

Une fois les quarante candidats désignés, ceux-ci seront placés dans un environnement isolé, ce qui permettra d’affiner un peu plus la sélection jusqu’à 30 candidats. Ces 30 candidats restants seront alors soumis à une dernière épreuve, une interview similaire à celle des astronautes, ce qui permettra à Mars One de désigner ses 24 candidats, répartis en six groupes de quatre personnes.

Mars One prépare sa première mission non habitée pour 2018, et les premiers colons devraient faire leur aller simple pour la planète rouge à partir de 2026, les équipes suivantes partant à 26 mois d’intervalle. Sur place, ils devront vivre dans de petits habitats, trouver de l’eau, produire leur oxygène et cultiver leur propre nourriture.

Source : marsone

Avatar

Rédigé par David Louvet-Rossi