in

En route vers Mars, le vaisseau chinois Tianwen-1 teste ses instruments

Crédits : CCTV / Administration spatiale nationale chinoise

L’Agence spatiale nationale chinoise vient de faire fonctionner plusieurs instruments de la mission Tianwen-1 dans le vide spatial. Le vaisseau, en route vers Mars, se prépare également pour sa deuxième manœuvre de correction de trajectoire.

Le 28 juillet, la Chine lançait avec sa mission Tianwen-1 depuis la base de Wenchang, direction Mars. Pour rappel, il est prévu de placer un orbiteur autour de la planète et de déployer un rover en surface. Une première pour l’agence spatiale chinoise. Le principal objectif de la mission sera de sonder la distribution de glace d’eau dans les sous-sols martiens. Il sera également question de cartographier la structure géologique de la planète.

Comme pour Persévérance, il est normalement prévu que la mission Tianwen-1 atteigne Mars en février 2021. Cependant, le rover chinois restera attaché à son orbiteur pendant deux à trois mois avant de tenter un atterrissage sur Utopia Planitia. Cette vaste plaine s’étend dans l’hémisphère nord sur environ 3 200 km.

Contrôle de trajectoire

En attendant, la mission suit son cours. Le 19 août dernier, les ingénieurs de mission ont testé avec succès plusieurs des instruments installés sur l’orbiteur, y compris un magnétomètre, un spectromètre et des caméras de télédétection à moyenne et haute résolution. Notez que l’orbiteur transporte sept charges utiles au total, tandis que le rover en porte six autres.

«Jusqu’à présent, tout va bien, a rassuré Wang Chuang, responsable de la mission. Nous continuerons de suivre son “état de santé” pendant toute la durée le vol, et nous y effectuerons des contrôles réguliers».

Il est également question que le vaisseau effectue sa deuxième manœuvre de correction de trajectoire en septembre prochain. La première a été effectuée le 1er août. Au total, Tianwen-1 en exécutera quatre avant d’atteindre Mars.

Ce dimanche (23 août), le vaisseau spatial se positionnait à plus de neuf millions de kilomètres de la Terre (à vol d’oiseau), après plus de 86 millions de km parcourus. Au moment d’arriver dans le système martien, il en aura parcouru plus de 500 millions.

mars
La fusée Long March-5 déployée sur la zone de lancement du centre de lancement spatial chinois de Wenchang le 17 juillet 2020. Crédits : CNSA

Mars 2020 en temps réel

De son côté, la NASA a déclenché les propulseurs de son rover Persévérance dans l’espace lointain pour la première fois le 14 août dernier. Là encore, dans le but corriger sa trajectoire vers la planète rouge. Le plan de mission américaine prévoit quatre autres manœuvres du même genre avant d’arriver sur Mars. Elles seront exécutées les 28 septembre, 20 décembre, 10 février et 16 février prochains.

Un peu plus d’une semaine après le lancement de la mission, la NASA a testé avec succès les performances des six batteries lithium-ion du giravion Ingenuity. En attendant son arrivée sur le sol martien, l’Agence américaine propose désormais une application permettant de suivre la trajectoire de la mission en temps réel.