in

En route vers Mars, la mission chinoise photographie la Terre et la Lune

Crédits : CNSA

La mission chinoise Tianwen-1, actuellement en route vers la planète Mars, a capturé une image de la Terre et de la Lune, vues à environ 1,2 million de km de distance.

Le 23 juillet dernier, la Chine lançait sa très attendue mission Tianwen-1. Son objectif : placer un orbiteur autour de la planète Mars et déployer un rover en surface. Une première pour l’agence spatiale chinoise. Il y a quelques jours, les responsables de mission ont braqué le capteur de navigation optique du vaisseau sur le système Terre-Lune. On y découvre alors deux petits objets en forme de croissant, vus à plus d’1,2 kilomètres de distance, flottant “dans le vaste univers“, peut-on lire dans Xinhua News, l’agence de presse chinoise.

Ce nouveau cliché, pris en noir et blanc, rejoint un grand groupe de photos prises de notre “point bleu pâle” à partir de missions comme Voyager, Cassini, Mars Express, ou encore Mars Reconnaissance Orbiter. Sans oublier, bien sûr, les missions Apollo. Le site Universe Today a compilé plusieurs de ces images visibles ici.

mars
La terre et la Lune vue depuis le vaisseau Tianwen-1, en route vers Mars. Crédits : Agence spatiale nationale chinoise (CNSA)

Les objectifs de la mission

Il est normalement prévu que la mission atteigne la planète rouge en février 2021. Une fois dans le système martien, le rover chinois restera attaché à son orbiteur pendant environ deux mois avant de tenter un atterrissage sur Utopia Planitia. Il s’agit d’une vaste plaine s’étendant dans l’hémisphère nord sur environ 3 200 km.

Pour rappel, seule la NASA a, à ce jour, réussi à poser des engins en douceur sur Mars – dont quatre rovers – depuis la fin des années 1990. L’Union soviétique et l’Agence spatiale européenne ont déjà essayé, mais toutes leurs tentatives ont malheureusement échoué.

Un fois sur place, il est normalement prévu que le rover fonctionne pendant environ 90 sols martiens. La mission devrait étudier la morphologie et la structure géologique de la planète rouge, les caractéristiques du sol et la distribution de la glace d’eau de surface. il sera également question d’analyser la ionosphère atmosphérique ainsi que le champ physique et la structure interne de la planète.

Pour rappel, deux autres nations ont profité de l’alignement favorable entre Mars et la Terre pour lancer leur mission.

Mars Hope, la première sonde interplanétaire des Émirats arabes unis, a décollé le 19 juillet dernier. Son objectif sera de mieux appréhender le climat et l’atmosphère de Mars. La mission Mars 2020 de la NASA, elle, a décollé le 30 juillet dernier. Son objectif sera de rechercher des traces de vie passé en surface. Il est également prévu de mettre quelques échantillons de roches sous scellés en vue d’un futur retour sur Terre.