in

Mars : le premier bulletin météo du cratère Jezero est tombé

Crédits : NASA/JPL

Le système MEDA de Perseverance permettra aux chercheurs de mieux appréhender les conditions météo du cratère Jezero, mais pas que. Ces données seront précieuses pour préparer la mission de retour d’échantillons et l’arrivée des premiers humains.

Sur Terre, la météo joue un rôle important dans nos projets quotidiens. Vous pourriez juger nécessaire de porter une petite veste si les prévisions annoncent un peu de vent ou de retarder un déplacement en raison d’un orage en approche. Sur Mars, c’est pareil. Les responsables de mission s’appuient également sur les données météorologiques pour préparer leurs actions.

MEDA, les “antennes” météo de Perseverance

Dans le cratère Jezero, Perseverance embarque avec lui son propre système météo, baptisé Mars Environmental Dynamics Analyzer, ou MEDA.

MEDA, qui pèse environ 5,5 kg, abrite de nombreux capteurs visant à enregistrer plusieurs types de données, tels que les niveaux de poussière, la vitesse et la direction du vent, la pression, l’humidité relative ou encore la température au sol. MEDA peut estimer la température à trois hauteurs atmosphériques : 0,84 mètre, 1,45 mètre et 30 mètres. Il enregistre également le bilan de rayonnement près de la surface.

Enfin, le système se réveille toutes les heures et enregistre les données que le rover soit éveillé ou non, de jour comme de nuit.

meda perseverance
Les différents capteurs de MEDA. Crédits : NASA

Premiers bulletins

MEDA s’est mis sous tension pour la première fois le 19 février dernier pendant trente minutes, environ un jour après l’atterrissage du rover. Durant la nuit suivante, les ingénieurs de mission ont reçu des premières données, confirmant que leurs instruments avaient survécu à la descente. Et quelques heures plus tard, ils ont enfin reçu le premier rapport météo de MEDA.

Au moment de commencer l’enregistrement des données, il faisait -20°C en surface lorsque le système a commencé à enregistrer. Environ 30 min plus tard, la température a chuté à -25,6°C.

Le capteur de rayonnement et de poussière de MEDA a montré que l’atmosphère du cratère Jezero était “plus propre” que celle du cratère Gale à l’intérieur duquel évolue le rover Curiosity à plus de 3700 kilomètres. Enfin, sur place, la pression était de 718 Pascals (les modèles avaient prédit une pression comprise entre 705 et 735 Pascal pour cette période sur Mars).

Un nouveau rapport MEDA publié les 43e et 44e jours martiens, ou sols (3 et 4 avril sur Terre) a enregistré une température de jour grimpant à -22°C et une température de nuit chutant à -83°C. Au cours de cette période, MEDA a également mesuré des rafales de vent se déplaçant à environ dix mètres par seconde.

Mars_Perseverance
Le premier vrai selfie de Perseverance. Cet autoportrait a été pris le 6 avril 2021 par WATSON, une caméra couleur chargée de prendre des images en gros plan des grains de roche et des textures de surface. Crédits : NASA

Préparer les futures missions

Grâce aux télescopes terrestres et aux sondes en orbite autour de Mars, les scientifiques ont une bonne compréhension du climat martien depuis plusieurs années déjà. Toutefois, avoir un émissaire directement sur place est toujours plus intéressant. MEDA fournira ici des informations précieuses sur les cycles de température, les flux de chaleur, les cycles de poussière et la manière dont les particules de poussière interagissent avec la lumière.

Toutes ces données pourront ainsi éclairer la conception de la mission de retour d’échantillons sur Mars. Elles aideront également les ingénieurs à mieux préparer les futures missions habitées prévues au cours des années 2030.