in

Un immense réservoir d’eau détecté sur la planète Mars

Credits: Wikipedia

On trouve à peu près autant d’eau congelée sous une région de plaines fissurées sur Mars que dans le lac Supérieur, le plus grand des Grands Lac. Tels sont les résultats d’une étude menée par des chercheurs de l’Université du Texas, à Austin.

Utopia Planitia (ou « les plaines du paradis » comme nous pourrions la traduire vulgairement) est une vaste zone plane et lisse qui pourrait aisément accueillir l’atterrissage d’un vaisseau spatial. Et pour cause, ce bassin d’environ 3 300 km de large résultant d’un impact majeur survenu au début de l’histoire de Mars abriterait un gigantesque dépôt de glace piégé à quelques mètres de profondeur (entre 1 et 10 mètres). Selon les données récoltées par le Mars Reconnaissance Orbiter de la NASA, ce dépôt de glace souterraine contiendrait autant d’eau que le lac Supérieur et couvrirait une surface plus grande que l’État du Nouveau-Mexique.

L’analyse des données provenant de plus de 600 passes aériennes font état d’un dépôt dont l’épaisseur varie entre 80 et 170 mètres et composé de 50 à 85 % de glace d’eau (un volume équivalant à celui du lac Supérieur qui détient 12 090 kilomètres cubes d’eau) mélangée avec de la poussière et autres particules rocheuses plus grandes. Une excellente nouvelle pour de futures missions spatiales comme le suggère en effet Jack Holt, de l’Université du Texas (Austin) et co-auteur de cette étude :

« Ce dépôt de glace représente une vaste ressource possible pour les futurs astronautes qui viendront explorer la planète rouge ». Ce dépôt est « probablement plus accessible que la plupart des autres dépôts de glace d’eau déjà repérés sur Mars, car il se situe à une latitude relativement basse et dans une zone plane et lisse où l’atterrissage d’un vaisseau spatial serait plus facile que sur certaines zones où de la glace est enfouie », poursuit le chercheur dans un communiqué.

Notons que les données récoltées par le radar SHARAD installé sur l’orbiteur de la NASA confirment que toute l’eau enfouie sous les plaines d’Utopia Planitia est totalement congelée. Une mauvaise nouvelle donc pour tous ceux qui espèrent trouver des preuves de vie sur Mars, la vie sur Terre étant intimement liée à l’eau sous forme liquide.

Source

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.