in

Un sous-marin de la Seconde Guerre Mondiale retrouvé intact après 73 ans

Crédits : iStock

Les fonds marins peuvent parfois représenter de véritables livres d’histoire qui ne s’ouvrent que rarement. Ainsi, un plongeur italien est parvenu à retrouver l’épave d’un célèbre sous-marin britannique datant de la Seconde Guerre Mondiale, au large de la Sardaigne.

Massimo Bondone, 58 ans, est un plongeur italien « chasseur d’épaves ». Le 25 mai dernier, après une seconde plongée, il a confirmé avoir retrouvé l’épave du célèbre HMS P311, un sous-marin britannique de la Seconde Guerre Mondiale, à une profondeur d’environ 80 mètres et à plus ou moins 5 miles nautiques de l’île de Tavolara, au nord-est de la Sardaigne.

Selon l’histoire, le HMS P311 était parti d’Écosse en novembre 1942 avec à son bord 71 hommes d’équipage. Il a ensuite quitté Malte le 28 décembre 1942, en direction de l’archipel La Maddalena en Sardaigne, où il devait participer à une offensive alliée contre des navires italiens. Après avoir envoyé un dernier signal de position le 31 décembre, il avait disparu des radars. Le P311 avait probablement coulé dans la nuit du 1er au 2 janvier 1943 après avoir heurté une mine. À l’époque, des pêcheurs locaux avaient déclaré avoir entendu « un son étouffé » pendant la nuit.

La certitude du plongeur qu’il s’agit bien du HMS P311 réside dans les deux « torpilles humaines » (sorte de mini sous-marin piloté par une ou deux personnes) fixées à l’extérieur de l’épave. « C’est certain à 100% qu’il s’agit du P311, vu qu’il était le seul sous-marin connu à présenter ces caractéristiques« , déclare Paolo Pegoraro autre plongeur qui fournit une assistance technique à Massimo Bondone dans ses recherches.

Massimo Domenico Bordone/Orso Diving Club
Massimo Domenico Bordone/Orso Diving Club

Selon le plongeur, l’épave est encore intacte, bien que la proue ait été un peu endommagée, sans doute à cause de la mine, et mesure 84 mètres de long pour 8 mètres de large. « Il est fermé hermétiquement. Quand il a coulé, il est allé se poser directement, intact sur le fond de la mer. Il est très bien conservé avec de nombreux crustacés et une faune marine très colorée« , décrit Pegararo. « Tout porte à croire qu’il a coulé avec de l’air à l’intérieur. Les membres d’équipage ne sont donc pas morts noyés, mais bien par manque d’oxygène. Le sous-marin s’est mué en un véritable cercueil d’acier« , estime-t-il. Ainsi, les corps des membres de l’équipage se trouvent probablement encore dans le sous-marin.

Massimo Domenico Bordone/Orso Diving Club
Massimo Domenico Bordone/Orso Diving Club

De son côté, la Royal Navy va bien entendu mener des investigations de manière à confirmer l’identité du sous-marin, mais n’entend pas déplacer l’épave. « Les épaves sont uniquement remontées pour des raisons historiques ou opérationnelles. Une fois qu’un navire militaire coule, il est considéré comme une tombe de guerre et doit donc rester là où il est« , a déclaré un porte-parole.

Source : thetelegraph