in

Marcher en mâchant du chewing-gum, une nouvelle technique pour maigrir ?

Crédits : iStock

Des chercheurs japonais expliquent que les hommes combinant chewing-gum et marche à pied ont plus de chance de maigrir, surtout après la quarantaine !

L’idée peut paraître saugrenue, mais l’étude publiée tout récemment dans la revue Journal of Physical Therapy Science a été menée par les très sérieux chercheurs de la Waseda University (Japon). Ainsi, mâcher du chewing-gum en marchant permettrait une augmentation du rythme cardiaque chez les hommes et les femmes, mais favoriserait l’élimination des calories seulement chez les hommes.

Pas moins de 46 volontaires japonais des deux sexes et âgés de 21 à 69 ans ont participé à l’étude. Les chercheurs ont demandé à chacun de marcher à son rythme durant un quart d’heure, et ce après une heure de repos. Deux groupes ont étés formés : le premier étant celui des personnes marchant tout en mâchant deux chewing-gums et le second, celui des volontaires ayant ingurgité une poudre contenant les mêmes ingrédients que le chewing-gum mais sans la pâte à mâcher.

À l’issue du test, les chercheurs ont mesuré et analysé la vitesse et les distances de marche, la dépense énergétique ainsi que la fréquence cardiaque de chaque participant. Les résultats ont indiqué une augmentation significative de la fréquence cardiaque chez les personnes (tous sexes et âges confondus) mâchant du chewing-gum en marchant.

Par ailleurs, des différences ont été notées chez les hommes ayant marché du chewing-gum, ces derniers ayant bénéficié d’une augmentation légère de leur distance (et vitesse) de marche. Cependant, la distance et la vitesse de marche – ainsi que la dépense énergétique – ont nettement augmenté chez les hommes de plus de 40 ans ayant mâché du chewing-gum. C’est ce qui a permis aux chercheurs de dire que cette pratique pourrait être un allié de choix dans la gestion du poids et la lutte contre l’obésité.

Enfin, il faut souligner le fait que l’étude n’explique pas pourquoi les femmes sont exclues de ces augmentations (mise à part celle de la fréquence cardiaque). De même, elle ne donne aucune indication sur les mécanismes à  l’œuvre dans le phénomène associant chewing-gum et marche à pied pour une perte de poids.

Sources : Futura SciencesMedisite