in

Pourquoi les personnes fatiguées sont à fleur de peau ?

Crédits : Alexas_Fotos / Pixabay

Une nouvelle étude permet de mieux comprendre le comportement émotionnel des personnes en manque de sommeil. Il semble qu’une privation de sommeil altère nos émotions, mais de quelle façon?

L’étude a été réalisée par des chercheurs de l’Université de Tel-Aviv (Israël) et publiée dans The Journal of Neuroscience le 23 septembre 2015. Son but ? Comprendre l’altération des mécanismes émotionnels par le manque de sommeil. Nous savons que le manque de sommeil peut chambouler notre organisme, mais les chercheurs ont mis en lumière sa capacité à sévèrement altérer nos émotions, par le biais de cette étude réalisée en deux parties.

La première partie implique un test sur 18 personnes volontaires, à qui l’on a demandé de passer une nuit blanche, donc aucun moment de sommeil. Par la suite, les chercheurs les ont soumis à l’observation de trois images : la première, neutre, représentant une cuillère, la seconde, à connotation positive puisque celle d’un chat, et la dernière, négative, montrant un corps humain mutilé. Il s’agissait pour les volontaires de donner la direction des points jaunes se déplaçant sur ces images, et ce tout en gardant leur concentration face au contenu de ces images. Ce même test a été soumis après une nuit blanche, puis le lendemain après une seconde nuit cette fois dédiée au sommeil.

Le constat est sans appel : le cerveau n’est pas synchronisé correctement lorsque le sujet manque cruellement de sommeil. Les volontaires bien reposés ont été très réactifs dans leur réponse sur les images, qu’elles soient positives, négatives ou neutres, tandis que les volontaires en manque de sommeil ont éprouvé de sérieuses difficultés.

Un second test a été pratiqué par les chercheurs israéliens : analyser le cerveau des participants grâce à une IRM (Imagerie par résonance magnétique), permettant de comprendre la manière dont interagissent les différentes parties du cerveau. En conclusion, deux régions du cortex cérébral sont en cause : le gyrus cingulaire et l’amygdale (associée aux émotions), qui ne peuvent pas se synchroniser à cause d’un manque de sommeil, ce qui entraine une distorsion de nos émotions. Pour réparer tout ça, un seul conseil : au lit !

Sources : The Journal of NeuroscienceSanté Magazine