in

Cette manette sensitive analyse vos émotions

Crédits : Capture vidéo

Cette invention devrait plaire aux joueurs. Conçue par un chercheur de l’université de Stanford, elle est capable de détecter les émotions de son utilisateur dans le but de faire réagir le jeu pour le rendre plus attrayant.

Il peut parfois arriver qu’une dizaine de zombies voraces ne suffisent pas à maintenir l’intérêt d’un joueur. Pour y faire face, la prochaine génération des jeux vidéos pourrait intégrer une technologie qui mesurera l’activité du cerveau et fera réagir le gameplay en conséquence, par exemple en faisant intervenir plus de zombies à l’écran pour le joueur qui semblait s’ennuyer.

Corey McCall a mis au point une manette intelligente en transformant simplement une manette de l’Xbox 360 avec des capteurs à l’arrière du contrôleur. Ceux-ci détectent la fréquence cardiaque, l’intensité de la respiration et l’amplitude des gestes de la main afin de comprendre quelles sont les émotions de l’utilisateur. « Vous pouvez détecter les émotions d’une personne grâce à son rythme cardiaque, à la température de sa peau et à sa vitesse de respiration. En analysant ces différentes données, nous pouvons comprendre ce qui se passe dans le cerveau presque instantanément », a déclaré McCall.

Ainsi, la manette sensitive pourrait traduire des émotions comme l’ennui, le stresse ou l’excitation en temps réel et adapter les paramètres du jeu pour le rendre plus captivant. « Nous pouvons également adapter le jeu pour les enfants. Si les parents craignent que leurs enfants soient trop enveloppés dans le jeu, nous pouvons ralentir le rythme ou leur rappeler qu’il est temps de faire une pause pour la santé », ajoute McCall.

Cette méthode de détection des émotions pourrait également être utilisée sur certains patients. Un projet parallèle vise en effet à surveiller la température de la peau des patients atteints d’épilepsie afin de détecter les premiers signes de la survenue d’une crise.

On ne sait si une telle manette pourrait voir le jour, mais le premier prototype a déjà suscité l’intérêt de nombreux visiteurs lors du Consumer Electronics Show international de Las Vegas en janvier dernier.

 >> En savoir plus sur le site de l’Université de Stanford