in

Des manchots de l’Antarctique utilisent involontairement leurs excréments pour pérenniser leur espèce

Crédits : Pexels / Pixabay

Il semble que les manchots aient quelques petites astuces pour aménager leur environnement et ainsi pérenniser leur espèce.

Des biologistes de l’université d’Oxford se sont rendus en Antarctique afin d’observer le comportement des manchots papous lorsqu’ils débarquent sur une terre enneigée, les empêchant de pouvoir construire un nid qui accueillera leur future progéniture (Pour attirer la femelle, le manchot mâle doit construire un nid de cailloux). Impossible d’attendre le printemps pour que la neige fonde, alors ils ont trouvé le moyen d’accélérer les choses.

C’est en effet l’action combinée des passages répétés de toute la communauté sur la neige ainsi que les excréments laissés par les manchots qui permettent d’accélérer la fonte des neiges. Selon les scientifiques, ce comportement ne serait pas volontaire de la part des manchots. Ils n’utiliseraient pas cette pratique dans le but d’aménager leur espace de vie, même si cela leur donne un avantage certain.

Selon les données recueillies par le programme Penguin Watch, la population des Papous serait en forte augmentation au détriment d’autres espèces telles que les manchots à jugulaire et Adélie.

– Crédits photo : Jerzy Strzelecki