in

Malaisie : des étudiants fabriquent une machine pour retirer le plastique des rivières

Crédits : Universiti Malaysia Sabah

La pollution plastique ne touche pas seulement les océans, mais également les lacs et autres rivières. En Malaisie, des étudiants ont donc fabriqué une petite plateforme flottante dont la mission est de récupérer les déchets plastiques présents à la surface des rivières.

Collecter 90% des déchets flottants

En 2021, nous évoquions l’incroyable situation de la rivière Drina qui traverse trois pays européens, à savoir la Bosnie, le Monténégro et la Serbie. Ce fleuve est recouvert d’une épaisse couche de déchets sur plusieurs centaines de mètres du côté bosnien. Cependant, cette rivière n’est pas une exception, car un nombre important de cours d’eau aux quatre coins du monde sont impactés par la présence de déchets, notamment plastiques.

Comme l’explique le Borneo Post dans un article du 20 avril 2022, des étudiants de l’Universiti Malaysia Sabah à Kota Kinabalu (Malaisie) ont cependant mis au point une machine à nettoyer les rivières posée sur une plateforme : la River Cleaning Machine. Le prototype ressemble à une balançoire rotative qui embarque des paniers dont le but est de récupérer les déchets directement depuis la surface. Ces mêmes déchets sont ensuite acheminés vers une cage (voir vidéo en fin d’article).

Selon les étudiants à l’origine du projet, la machine serait capable de collecter 90% des déchets flottants. Fonctionnant à l’énergie solaire, celle-ci collecte les déchets en fonction de la force du courant. Une fois la cage remplie, une alerte retentit afin de prévenir les opérateurs de la nécessité d’évacuer les déchets.

machine collecte dechet plastique
Crédits : Universiti Malaysia Sabah

Une machine pour nettoyer les petits cours d’eau

L’équipe affirme travailler sur second modèle plus léger afin d’assurer une maniabilité accrue et une vulnérabilité réduite en cas d’inondation. Néanmoins le projet actuel permet déjà de nettoyer les petits affluents des rivières. Depuis 2019, une péniche géante baptisée The Interceptor sillonne les rivières de Malaisie, mais elle ne peut pas se rendre sur les plus petits cours d’eau. Cette machine permet donc de compléter le travail de la péniche.

Le budget total pour la mise au point du prototype est de 100 000 Ringgit, soit environ 20 000 euros. Or, cette somme paraît assez abordable compte tenu du travail de nettoyage effectué. Pour les étudiants, cette machine pourrait contribuer à éradiquer le problème des déchets plastique en Malaisie, mais également dans d’autres pays.

Rappelons tout de même que selon une publication du Parlement européen de 2018, entre 4,8 et 12,7 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans, dont une bonne partie transite par les rivières.

Voici la vidéo de démonstration du prototype des étudiants malaisiens :