in

À 11 ans, elle invente un aliment pour animaux avec des déchets de fruits de mer

Crédits : guy-ozenne / iStock

En Malaisie, une jeune fille passionnée d’écologie est à l’origine d’une invention déjà récompensée trois fois. En utilisant les déchets des restaurants de fruits de mer, elle a mis au point un aliment bon marché représentant une alternative intéressante pour les éleveurs afin de nourrir leurs animaux.

Un cercle vertueux

Parfois, les enfants peuvent être très ingénieux. D’ailleurs, les exemples en la matière ne manquent pas. Citons par exemple les deux jeunes indiennes de 14 ans ayant fait une découverte exceptionnelle en 2020 dans le cadre d’un projet en partenariat avec la NASA. Le duo a en effet mis en lumière un nouvel astéroïde qui se dirige vers notre planète. Plus récemment, le média malaisien Says a relaté l’histoire de la petite Maryam Muzamir âgée de 11 ans, dans un article du 9 septembre 2021.

Au fil des différents confinements en lien avec la crise sanitaire actuelle, elle a pris le temps de mettre au point un concept prenant le nom de YAM 2.0. Il s’agit d’une invention à destination des professionnels de l’élevage pour qui l’alimentation des animaux se révèle très onéreuse pour des produits souvent peu qualitatifs. Maryam Muzamir a donc créé un type d’alimentation bon marché grâce au recyclage des déchets de fruits de mer.

malaisie invention alimentation
Crédits capture écran / Says

Une alternative plusieurs fois récompensée

Un jour, Maryam Muzamir accompagne ses parents dans un restaurant et découvre que chaque jour, de nombreux coquillages et autres fruits de mer finissent leur course à la poubelle. Influencée dans son quotidien par la militante écologiste Greta Thunberg, la jeune malaisienne se met alors à réfléchir à ce qu’il serait possible de faire de tous ces déchets. En découvrant un article traitant de la composition des coquillages, Maryam Muzamir apprend que ceux-ci contiennent des nutriments qui pourraient être bénéfiques aux animaux.

malaisie invention alimentation 2
Crédits capture écran / Says

En parallèle, la jeune fille sait que le secteur de l’élevage en Malaisie souffre d’un manque d’alternatives. Les producteurs désirant nourrir leurs bêtes avec des produits de qualité font face à des prix trop élevés et se rabattent malheureusement sur des produits bas de gamme. Ainsi, Maryam Muzamir entreprend de traiter et transformer une partie des 15 000 tonnes de déchets alimentaires que produit la Malaisie chaque jour.

Son invention offre donc une alternative peu coûteuse pour les éleveurs et permet de recycler des montagnes de déchets alimentaires. Pour son œuvre, Maryam Muzamir a déjà reçu trois récompenses, à savoir la Médaille d’or du Concours international d’innovation et de l’invention (Ican) à Toronto (Canada), le Prix Spécial Canadien et le Prix du meilleur jeune inventeur.