Qu’est-ce qu’un malaise vagal ?

malaise vagal
Crédits : Tunatura/iStock

Un malaise vagal, également appelé syncope vasovagale, est un type de malaise ou de perte de conscience temporaire qui est généralement causé par une stimulation excessive du nerf vague. Que sait-on de ce nerf ? Dans quelles conditions un malaise peut-il survenir et comment le traiter ? Nous faisons le point.

Qu’est-ce que le nerf vague ?

Le nerf vague, également connu sous le nom de nerf pneumogastrique, est l’un des douze nerfs crâniens qui s’étendent directement du cerveau. C’est aussi le plus long. Il prend racine à la base du crâne et descend jusqu’aux organes situés dans la poitrine et l’abdomen, tels que le cœur, les poumons, l’estomac et les intestins. Il joue un rôle crucial dans la régulation de nombreuses fonctions corporelles. Parmi elles figure le contrôle du rythme cardiaque, de la tension artérielle, de la respiration, de la digestion ou encore de la fonction intestinale.

Notez également que le nerf vague fonctionne à la fois dans le système nerveux sympathique et parasympathique. Dans le premier, il est responsable de la relaxation et de la régulation des fonctions internes du corps. Il favorise ainsi la digestion, la détente et la régénération. Dans le second, il joue un rôle modérateur en contrôlant les réponses de stress et d’urgence.

En raison de sa large distribution et de son rôle central dans de nombreuses fonctions, le nerf vague est devenu un sujet d’intérêt croissant dans la recherche. Sa stimulation, généralement réalisée avec une électrode implantée dans le cou, est un traitement notamment approuvé pour l’épilepsie et certaines formes de dépression. Les scientifiques étudient actuellement la stimulation du nerf vague pour des troubles tels que la polyarthrite rhumatoïde et la maladie intestinale inflammatoire de Crohn.

malaise vagal
Crédits : Dragos Condrea/iStock

Comment se déclenche un malaise vagal et comment le soulager ?

Un malaise vagal se produit lorsque le nerf vague est stimulé de manière excessive. Cela entraîne une diminution de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle, ainsi qu’une dilatation des vaisseaux sanguins. En conséquence, l’apport sanguin au cerveau diminue, ce qui peut provoquer des sensations de faiblesse, de vertiges, de vision floue, voire une perte de conscience brève. Les causes courantes peuvent inclure des déclencheurs tels que la vue du sang, des situations très stressantes, une chaleur excessive ou encore un sentiment d’étouffement. Certains sont également plus sensibles aux malaises vagaux que d’autres.

Dans la plupart des cas, ces malaises sont bénins et se résolvent d’eux-mêmes sans nécessiter de traitement médical. Si chaque personne peut réagir différemment, notez que l’une des mesures les plus efficaces consiste simplement à s’allonger et à lever légèrement les jambes. De cette manière, on favorise alors le retour du sang vers le cœur et le cerveau, ce qui peut aider à restaurer la circulation et à augmenter la pression artérielle. Il peut également être utile de pratiquer des techniques de respiration profonde, l’idée étant de calmer le système nerveux. Pour ce faire, prenez de longues inspirations lentes par le nez et expirez doucement par la bouche.