in

Quelle est cette maison écologique en forme de carapace de tortue ?

écoquille maison ecologique
Crédits : Ecoquille

En France et ailleurs, il existe de nombreux concepts de maison écologique dont l’Écoquille. Il s’agit d’une maison en bois qui se distingue notamment par sa forme atypique et son bilan écologique impeccable.

Une maison à charpentes rondes autoportées

En 2018, une start-up française présentait son concept Écaille, une maison construite avec des matières premières locales. Ce projet pourrait surtout permettre à quiconque d’obtenir un logement bon marché et économique à la construction ainsi qu’au niveau du bilan énergétique. De plus, ce logement serait selon ses créateurs entièrement biodégradable, une particularité très rare dans le monde de la construction.

Dans la catégorie maison écologique, un autre concept existe depuis assez longtemps en France : l’Écoquille. Il s’agit de maisons à charpentes rondes autoportées théorisées il y a plusieurs siècles par Philibert Delorme (1514-1570), un architecte français de la Renaissance. Selon les fondateurs du projet Écoquille, l’expert s’était à l’époque inspiré des formes qui existent dans la nature, notamment la carapace de tortue.

Or, si la forme ronde de ce type de bâtisse est une fantaisie d’ordre esthétique, elle a aussi tout de même quelques avantages face aux structures plus habituelles. Citons notamment de meilleures performances techniques, une plus grande résistance aux vents et aux intempéries ainsi que la présence d’une ventilation et d’une climatisation naturelle. Évoquons aussi le fait que cette construction nécessite moins de matériaux et est à énergie passive.

écoquille maison ecologique 2
Crédits : Écoquille

Que des avantages

« L’Écoquille est un habitat moderne, simple et innovant qui vise à un confort sans concession pour un impact minimal sur l’environnement. Sa forme arrondie réduit la quantité de matériaux mis en œuvre, améliore significativement ses qualités thermiques, crée une sensation de bien-être inhabituelle et la rend très résistante. Sa grande légèreté la rend facile à édifier et diminue drastiquement les transports et manipulations. En bois non traité et autres matériaux naturels biosourcés, elle fixe du carbone et garantit un air intérieur sain et une excellente régulation de l’humidité. Son isolation renforcée (maison passive) est gage d’économies au quotidien », peut-on lire sur le site officiel du projet.

Les premiers prototypes ont fait leur apparition en 2007, avec un tout premier permis de construire en 2010. Depuis plus d’une décennie, ce genre de maison tend à se multiplier doucement sur le territoire français. Il faut dire que les adeptes adhèrent notamment à la possibilité de construire eux-mêmes leur logement. En effet, les maisons sont livrées en kit et plusieurs tailles sont disponibles. Les fondateurs du projet ont justement mis l’accent sur l’accessibilité de leur concept en soulignant la possibilité de se passer de gros équipements de type grue ou bétonnière, l’absence de déchets de chantier et l’opportunité d’obtenir un logement décent pour un prix raisonnable.