in

Il existe désormais des machines à laver intégrant un filtre à microplastiques

Crédits : mediagfx / iStock

Les machines à laver préoccupent de plus en plus sur le plan environnemental. Cela se traduit notamment par l’installation de filtres externes de filtration des microplastiques et plus récemment par la commercialisation de machines à laver intégrant directement ce type de filtre.

Un sondage très révélateur

Les machines à laver font parfois l’objet d’innovations. En 2018, la marque chinoise Xiaomi par exemple avait présenté MiniJ Smart, un lave-linge qui s’accroche au mur et se contrôle à l’aide d’une application mobile. Toutefois, il faut savoir que la plupart des interrogations concernant les machines à laver se situent plutôt au niveau de leur impact sur l’environnement. La pollution que celles-ci génèrent ne réside en effet pas seulement dans les détergents utilisés. Il est aussi question des microfibres artificielles ou synthétiques (ou plus simplement des microplastiques) qui se retrouvent malheureusement avec les eaux usées dans les égouts, puis finissent dans les rivières, les mers et océans.

Récemment, la société PlanetCare, qui commercialise des filtres externes, a réalisé un sondage auprès de 32 800 personnes vivant en Australie, au Canada, aux États-Unis et en Europe. Selon les résultats, 85 % des participants sont prêts à payer plus cher pour une machine à laver capable de retenir les microplastiques. Par ailleurs, plus de 56 % des interrogés ont affirmé savoir que les vêtements synthétiques libèrent des microplastiques.

filtre externe microfibre
Crédits : PlanetCare

Une offre qui commence à s’adapter

En 2020, nous évoquions déjà le problème que représentent les microfibres provenant des lavages en machine. Or, parmi les solutions évoquées par les chercheurs de l’Université de Leeds (Royaume-Uni) dans leur étude, citons la possibilité de privilégier les cycles courts à basse température. En revanche, l’installation d’un filtre externe est sûrement une des meilleures choses à faire. D’ailleurs, il semble que les fabricants d’électroménager eux-mêmes commencent à prendre le problème à bras le corps.

La marque allemande Grundig a par exemple récemment dévoilé son lave-linge GW7P79419W qui se veut innovant en matière d’environnement. La machine intègre en effet un filtre à microfibre équipé de la technologie FiberCatcher, permettant de capturer jusqu’à 90 % des microfibres pendant les cycles de lavage des vêtements synthétiques. Par ailleurs, le fabricant évoque une cuve composée de plastique recyclé. Il faut savoir que le filtre en question se trouve non pas à la sortie des eaux usées, mais au niveau du bac à lessive. Selon Grundig, la raison réside dans le fait que le filtre doit être changé environ tous les six mois.

Devant l’intérêt grandissant des citoyens en ce qui concerne le problème des microfibres plastiques, de plus en plus de fabricants pourraient s’adapter dans un avenir proche.