in

Machine à laver : voici comment limiter les rejets de microfibres dans les océans

Crédits : RyanMcGuire/pixabay

Des milliers de tonnes de microfibres sont rejetées dans les océans chaque année par nos machines à laver. Une étude nous invite à réduire cette pollution en changeant quelques habitudes.

Chaque fois que nous lavons nos vêtements en machine, des microfibres textiles se trouvent rejetées dans les égouts avant d’être libérées en mer ou dans les océans. Jusqu’à présent en revanche, peu d’études avaient véritablement cherché à quantifier cette pollution domestique. C’est pour cette raison que des chercheurs de l’Université de Leeds (Angleterre) ont récemment travaillé avec l’enseigne Procter & Gamble pour étudier l’impact environnemental des microfibres provenant de nos lessives.

Privilégier des cycles courts à basse température

Dans leur étude, les chercheurs ont simulé des charges en lavant huit t-shirts aux couleurs vives et douze t-shirts foncés dans des machines à laver classiques avec des dosettes de lessive liquide. Ils ont effectué seize cycles individuels de 30 minutes à 25°C, puis autant de cycles de 85 minutes à 40°C. Les deux programmes ont utilisé des cycles d’essorage qui tournaient à 1600 tours par minute.

Ces travaux ont révélé que 114 mg de microfibres étaient en moyenne libérés par kilogramme de tissu lavé au cours d’un cycle standard (85 minutes à 40°C).

En outre, un rapport datant de 2013 avait à l’époque suggéré que 35,6 milliards de cycles de lavage étaient effectués dans 23 pays européens chaque année. Sur cette base, les chercheurs estiment que, rien qu’en Europe, environ 13 000 tonnes de microfibres pourraient être libérées par nos machines à laver dans la nature chaque année si tout le monde s’appuyait sur des cycles de 85 minutes à 40°C.

Néanmoins, les chercheurs ont remarqué que les cycles de lavage de 30 minutes à 25°C permettaient de réduire de 30% la quantité de microfibres libérées (un peu plus de 3 800 tonnes).

L’étude a également permis de relever les autres points suivants :

  • Des charges de lavage plus importantes entraînent une diminution de la libération de microfibres en raison d’un rapport eau / tissu plus faible. À ce titre, les chercheurs conseillent de remplir notre machine aux trois quarts.
  • Les nouveaux vêtements libèrent plus de microfibres que les vêtements anciens au cours des huit premiers cycles de lavages.
  • Les adoucissants ou assouplissants n’ont aucun impact direct sur la libération des microfibres.
océan microfibres
Crédits : Pexels/Pixabay

Faire une vraie différence

Cette étude a prouvé que les choix des consommateurs dans la façon dont ils font leur lessive peuvent avoir un impact significatif et immédiat sur la pollution par les microfibres, explique le Dr Neil Lant, chercheur à Procter & Gamble. Cela n’éliminera pas le problème, mais nous pourrions atteindre une réduction significative de la pollution libérée à court terme“.

Les chercheurs soulignent qu’il sera également important que les marques développent des filtres de machine plus efficaces. Les lessives, de leur côté, devront également être repensées de manière à permettre aux consommateurs de laver à basse température sans compromettre les performances.

Source