in

Des chercheurs veulent percer les secrets de la longévité des oursins pour nous faire vivre plus longtemps

Frédéric Ducarme

Pour lutter contre le vieillissement chez l’homme, des chercheurs étudient les secrets de longévité des oursins, animaux marins capables de régénérer leurs tissus, quel que soit leur âge. 

L’oursin est un animal qui reste “jeune” très longtemps. En effet, cet animal marin qui grandit indéfiniment est capable de régénérer ses pieds et ses épines s’ils sont abimés. Il se reproduit tout au long de sa vie quelque soit son âge et peut même, pour certaines espèces, vivre jusqu’à l’âge de 100 ans sans présenter de signes de déclin. Cela fait de lui un animal très intéressant pour la recherche sur le vieillissement, tous les autres animaux perdent des fonctions et voient leurs capacités à régénérer des tissus s’affaiblir en vieillissant.

C’est pourquoi des chercheurs des Bermudes et des États-Unis se sont penchés sur les caractéristiques de régénération des tissus de ces animaux. Des informations qui pourraient faire évoluer nos agissements pour la réparation des tissus de l’Homme. Leur étude montrant que le processus de vieillissement n’est pas toujours inévitable, a été publié dans la revue Aging Cell.

Au cours de cette étude, les scientifiques ont comparé la capacité de régénération de trois différentes espèces d’oursins : l’ourson rouge géant qui vit plus de 100 ans, l’oursin pourpre qui vit une cinquantaine d’années et l’oursin variable qui lui vit seulement quatre ans. Le constat que ces deux instituts ont pu faire, c’est que les capacités dégénératives de ces oursins ne sont pas affectées par leur âge ni par leur espérance de vie. Même les oursins à courte espérance de vie ne vieillissent jamais.

urchin-sponge-79942_960_720

Cette étude vient donc contredire ce que les chercheurs pensaient jusqu’à aujourd’hui, c’est-à-dire que le vieillissement était dû au déclin des gènes qui permettent aux organismes de grandir et de se développer. En effet, l’étude prouve que même avec l’âge, la capacité de régénérer un tissu en produisant de nouvelles cellules peut rester intacte. Les scientifiques vont donc continuer leurs recherches afin de déterminer quels sont les facteurs responsables de cette absence de déclin avec l’âge. Ce qui devrait permettre d’avancer dans la lutte contre le vieillissement chez l’Homme et améliorer les techniques de réparation des parties du corps après une blessure.

Sources : Aging Cell, Futura Sciences