in

VIDÉO : l’US Navy a détruit un drone en plein vol avec un laser

Crédits : Capture d'écran US Navy

Une arme laser capable d’abattre des drones a pour la première fois été déployée par l’US Navy, mais uniquement à des fins de démonstration.

Nous sommes habitués à profiter des armes laser dans les films de science-fiction. Elles sont également décrites dans de nombreux romans. Mais il y a fort à parier que cet arsenal fera bientôt parti du quotidien militaire.

Dans un précédent article, nous évoquions notamment la société Raytheon, spécialisée dans la mise au point de systèmes de défense et dans l’aérospatial, qui livrait il y a quelques mois à l’US Air Force sa première arme laser. Montée sur un buggy et dotée de capteurs infrarouge et électro-optique, l’arme serait capable de détecter et détruire des drones en à peine quelques secondes. De quoi prévenir, à terme, les éventuelles intrusions non autorisées dans l’espace aérien américain.

Rappelons également que l’US Air Force et la société Lockheed Martin ont signé il y a trois ans un contrat de 23,6 millions de dollars dans le cadre du programme Self protect High Energy Laser Demonstrator (SHiELD) de l’armée américaine, dans le but d’encourager le développement d’armes laser capables de venir à bout d’avions et de missiles dans les airs. De premiers tests grandeur nature sont d’ailleurs prévus pour l’année prochaine.

Un drone abattu en mer

Aujourd’hui, place à un autre terrain de jeu : la mer. L’US Navy a récemment confirmé avoir testé avec succès une nouvelle arme laser capable, là encore, d’abattre un aéronef à basse altitude.

Cette arme (voir vidéo ci-dessous), développée par Northrup Grumman, est ici montée sur l’USS Portland. On observe alors l’important faisceau lumineux qui permet de tirer droit, avant de toucher le drone qui prend immédiatement feu.

« En effectuant des tests avancés en mer contre les drones et les petites embarcations, nous obtiendrons des informations précieuses sur les capacités de système d’armes laser à semi-conducteurs contre les menaces potentielles, a déclaré le capitaine Karrey Sanders, commandant de l’USS Portland dans un communiqué. Avec cette nouvelle aptitude avancée, nous redéfinissons le combat en mer pour la Navy ».

Notez que ces armes à énergie dirigée ne sont pas nouvelles. La marine américaine développe en effet ce type d’arsenal depuis les années 1960. Il faudra malgré tout patienter encore quelques années avant d’avoir un système totalement opérationnel en situation réelle. Mais comme nous le montre cette vidéo de démonstration, la recherche avance.

Car l’ennemi n’attend pas. Les navires de la Marine doivent en effet faire face à différentes menaces, « notamment des drones, des petits bateaux armés et des systèmes de renseignement, de surveillance et de reconnaissance de l’adversaire », peut-on également lire dans le communiqué. D’où le besoin d’armes capables d’éliminer ces menaces.

Source