in

L’une des novae les plus lumineuses jamais observées, à 200 000 années-lumière

Ici à gauche, la nova avant l'explosion, à droit pendant l'explosion. Crédit: enquête OGLE

Une équipe d’astronomes annonce la découverte de l’une des « novae » les plus lumineuses jamais observées. Rendez-vous dans le Petit Nuage de Magellan, l’une de nos plus proches galaxies voisines à 200 000 années-lumière.

Une nova est une étoile qui devient très brutalement extrêmement brillante. Cette vive luminosité ne dure que quelques jours et l’étoile reprend ensuite progressivement son éclat initial. Le phénomène se produit dans un système binaire. L’une des deux étoiles est une naine blanche et l’autre est une étoile en voie de devenir une géante rouge. Celle-ci perd de sa masse au profit de la naine blanche. Un disque d’accrétion se forme alors autour de la naine blanche avant de tomber sur l’étoile. Les gaz qui impactent la surface sont alors comprimés et chauffés à des températures de l’ordre de la dizaine de millions de kelvins jusqu’au moment où les pressions et températures deviennent assez grandes pour déclencher une explosion thermonucléaire.

Les astronomes de l’Université de Leicester ont ici contribué à la découverte en s’appuyant sur le télescope Swift, de la NASA, en orbite autour de la Terre. Combinées à des télescopes situés en Afrique du Sud, en Australie et en Amérique du Sud, les données de Swift ont notamment révélé que la nova baptisée SMCN 2016-10a découverte le 14 octobre 2016 était en fait la nova la plus lumineuse jamais découverte dans la galaxie. Les novae se produisent fréquemment dans notre galaxie (environ 35 chaque année), mais il s’agit ici de la première nova détectée dans le Petit Nuage de Magellan depuis 2012.

Le télescope Swift a par ailleurs eu l’occasion d’observer la nova tout au long de son éruption. Les données de rayons X ont notamment révélé que la masse de la naine blanche était proche du maximum théorique. Ainsi, l’accrétion continue pourrait finir par détruire totalement l’étoile qui finirait alors ses jours en supernova.

Source