in

Une “lumière bleue” pour améliorer la santé des travailleurs privés de soleil

Une équipe de chercheurs a récemment mis en évidence les avantages pour la santé de l’exposition à une lumière enrichie en longueurs d’onde bleue. Cette découverte pourrait permettre aux personnes vivant dans des environnements sans soleil de mieux supporter cette absence.

Les bienfaits de la luminothérapie sont reconnus depuis longtemps. L’exposition régulière à une lumière proche de celle du soleil permet en effet de réguler l’horloge biologique appelée “cycle circadien”. Ceci est d’autant plus crucial chez les personnes dont les conditions de vie et de travail ne permettent d’être visuellement en contact avec le cycle habituel du jour et de la nuit. Que ce soit des scientifiques travaillant au cœur de l’hiver arctique ou encore des sous-mariniers, tous ont besoin de mettre leur “pendule” à l’heure une fois pas jour.

Seulement, toutes les lumières ne sont pas égales ! On a longtemps cru qu’il suffisait de recréer la lumière la plus proche possible de celle du soleil pour obtenir les meilleurs résultats. Mais après une batterie de tests incluant l’utilisation d’une lumière classique et d’une “lumière bleue” – enrichie en longueurs d’onde fluorescentes invisibles à l”œil nu sur les membres de la station scientifique polaire internationale Concordia, située en antarctique – les chercheurs se sont aperçus qu’une exposition régulière à la “lumière bleue” améliorait nettement la santé des cobayes, que ce soit au niveau du sommeil, du moral ou de la productivité.

Cette découverte pourrait permettre d’améliorer la santé de toutes les personnes vivant dans de mauvaises conditions d’éclairage, qu’elles soient dues à leur lieu d’habitation ou à leurs conditions de travail.

Source : Le Point

– Crédits photo : Jakub Friedl