in

Lucy a sa première cible en ligne de mire

astéroïde Dinkinesh
Le petit astéroïde Dinkinesh photographié par Lucy à 23 millions de kilomètres. Crédits : NASA/Goddard/SwRI/Johns Hopkins APL

Lancée en octobre 2021, la sonde Lucy est engagée dans un long périple qui la mènera à visiter pas moins de huit astéroïdes différents au cours de sa mission qui doit durer douze ans. Deux d’entre eux sont des astéroïdes de la ceinture principale, tandis que les six autres sont des Troyens de Jupiter. Le premier et le plus petit objet ciblé de Lucy est désormais dans sa ligne de mire.

Astéroïde en vue

Le premier astéroïde ciblé par la sonde Lucy se nomme 152830 1999 vD 57 ou Dinkinesh. Ce surnom fait référence au nom éthiopien du célèbre fossile de Lucy, l’australopithèque. Son analyse a permis d’en apprendre énormément sur l’histoire de l’évolution humaine. La NASA espère que son vaisseau pourra faire de même pour notre compréhension de l’évolution du système solaire.

Les premières photos de Dinkinesh prises par Lucy ne montrent plus qu’un petit point de lumière se déplaçant dans l’espace. Les images ont été prises à une distance de 23 millions de kilomètres. D’ailleurs, l’astéroïde, qui ne mesure que 900 mètres de diamètre tout au plus, demeura qu’un simple point de lumière jusqu’au jour de l’approche la plus proche. Celle-ci aura lieu le 1er novembre prochain. À cette occasion, Lucy se positionnera à environ 450 km de sa surface.

Cette rencontre a été ajoutée à l’itinéraire de Lucy après le lancement du vaisseau. Cette manoeuvre donnera aux opérateurs de mission l’occasion de tester certains instruments. En effet, toutes les visites de Lucy seront des survols à grande vitesse (environ 4,5 km/s). Il sera donc essentiel que tous ces instruments fonctionnent correctement.

Après avoir visité ce petit astéroïde, Lucy reviendra vers la Terre pour profiter d’une assistance gravitationnelle. Elle quittera ensuite de nouveau la région en décembre 2024 pour atteindre sa prochaine cible, l’astéroïde 52246 Donald Johanson, quatre mois plus tard. La sonde continuera ensuite à visiter d’autres astéroïdes jusqu’en 2033, date à laquelle elle visitera le dernier de sa liste, l’astéroïde troyen binaire Jupiter nommé 617 Patroclus – Menoetius.

astéroïde Dinkinesh Lucy
L’étoile la plus brillante dans ce champ de vision est HD 34258 (trop faible pour être vue à l’œil nu depuis la Terre). Crédits : Goddard Space Flight Center de la NASA / SwRI / Johns Hopkins APL.

Pourquoi visiter tous ces astéroïdes ?

Les troyens sont des astéroïdes partageant l’orbite d’une planète, en l’occurrence ici de Jupiter autour du Soleil. Ils ont été amassés par la géante gazeuse il y a des milliards d’années. Ces objets se divisent en deux sous-groupes. Les premiers sont en avance sur Jupiter (devant sur la ligne d’orbite), tandis que les seconds évoluent derrière Jupiter.

Les chercheurs pensent que ces objets pourraient être quasiment inchangés depuis la formation du système solaire il y a 4,6 milliards d’années. Pour les étudier de près, la NASA a donc décidé d’envoyer une émissaire : Lucy. Sur place, les instruments de la sonde nous en diront davantage.

Le vaisseau spatial examinera notamment la géologie de la surface de chacun de ces astéroïdes cibles, ce qui nous informera sur leur composition, le nombre et la répartition de leurs cratères, ainsi que sur les différents âges de leurs unités de surface. Certains de ces troyens pourraient également avoir des anneaux, voire des satellites. Si tel est le cas, Lucy pourra également les repérer et les caractériser.