in

Selon une étude, les lubrifiants sexuels sont néfastes pour la fécondité

Crédits : White Bear Studio / iStock

Les lubrifiants facilitent les rapports sexuels. Il s’agit même de leur principale raison d’être. En revanche, une étude sud-africaine récente souligne leur potentielle nocivité en termes de fécondité. Par ailleurs, les chercheurs ont choisi des lubrifiants qui promettent justement de favoriser la conception d’un enfant.

Une entrave à la progression du sperme

Pour concevoir un enfant, il faut réunir plusieurs paramètres, notamment une bonne performance des spermatozoïdes. Le sperme doit ainsi être suffisamment mobile afin d’atteindre les trompes où se trouve l’ovule à féconder. Cependant, selon une étude publiée dans l’International Journal of Gynecology & Obstetrics le 23 mars 2022, les lubrifiants représenteraient un sérieux obstacle au bon déroulement du procédé.

Les chercheurs de l’Université de Pretoria (Afrique du Sud) affirment en effet que les lubrifiants impacteraient la mobilité du sperme. Dans le cadre de leur étude, les scientifiques ont testé plusieurs lubrifiants de différentes marques, avant de comparer les résultats avec la mobilité naturelle du sperme en l’absence de ce genre de produits.

Les meneurs de l’étude n’ont pas choisi les produits au hasard. En effet, ils ont porté leur intérêt sur trois marques de lubrifiants « sperm-friendly » : Pre-Seed®, Optilube® et Yes Baby®. Or, ces marques promettent justement une meilleure mobilité des spermatozoïdes et même une durée plus longue de ces derniers. Selon les résultats de l’étude, l’intégralité de ces lubrifiants entravait la progression du sperme de manière considérable.

lit couple
Crédits : torwai / iStock

Des produits à éviter lors de la conception d’un enfant

« Cette étude est importante, car elle souligne que ces lubrifiants dits respectueux du sperme peuvent en réalité entraver la conception normale » a expliqué Johan Markram, principal auteur des travaux.

Il est important de préciser que lors de ces travaux, les scientifiques ont pris comme témoin des hommes ayant une mobilité de sperme dite normale. Rappelons en effet que certains hommes présentent une mobilité insuffisante des spermatozoïdes. Ces derniers sont donc atteints d’asthénospermie, ce qui représente par ailleurs une des causes de l’infertilité masculine. Ainsi, le choix des chercheurs a permis d’éviter de fausser les résultats.

L’étude suggère ainsi que si l’utilisation d’un lubrifiant facilite les rapports, le mieux est de s’en passer au sein du couple s’il devient question de concevoir un enfant. Ces recherches montrent également que certaines marques de lubrifiant ont visiblement tendance à tromper leur clientèle. Les résultats de ces recherches sont donc préoccupants, bien que d’autres tests incluant d’autres marques pourraient être utiles.