in

Londres : Une expo qui stimule vos cinq sens !

Crédits : HypnoArt/Pixabay

Une exposition qui se déroule actuellement à Londres a pour but d’éveiller les cinq sens du visiteur. Après la vue, inhérente à tout musée, l’ouïe, le goût, l’odorat et le toucher viennent compléter une perception nouvelle de l’art.

L’exposition Tate Sensorium, en place depuis le 26 août 2015, se déroule à la Tate Britain, dédiée à l’art britannique (anciennement National Gallery of British Art), un des musées de la Tate Galerie à Londres.

« Nous testons une nouvelle manière de percevoir et de présenter l’art au public », explique Tony Guillan, manager de la Tate média (communication) pour The Guardian.

Il s’agit avant tout d’une exposition de tableaux de peintres du XXe siècle, dédiée à la stimulation des cinq sens de l’être humain. Parmi ces artistes David Bomberg et Richard Hamilton, artistes anglais aujourd’hui défunts. Afin de rendre plus « vivante » la perception de ces œuvres, la Tate Britain a fait appel à deux autres artistes plus inattendus : Paul A Young et Nick Ryan, le premier étant maître chocolatier de renom et le second, un spécialiste en acoustique ayant également fabriqué un créateur d’odeurs baptisé Odette Toilette.

« Je voulais vraiment entendre le son d’un tableau », indique Nick Ryan.

 

Ainsi, l’exposition Tate Sensorium inclut des innovations d’ordre technologiques pour prouver que, lorsque les autres sens sont sollicités, cela peut changer la perception d’une œuvre. L’exposition inclut donc des diffuseurs de parfum ou encore des paysages sonores directionnels.

« Même si, en théorie, c’est une bonne idée, j’ai constaté que ces technologies n’étaient pas encore tout à fait efficaces. » (The Guardian)

Tate Sensorium est une initiative que tout le monde ne semble pas forcément apprécier, c’est le cas de Charles Spence, enseignant à l’université d’Oxford. Ce dernier pense qu’entre le spectateur et l’œuvre, trop d’interférences subsistent.

Voici un montage de présentation de l’exposition Tate Sensorium, reprenant des images d’archives :

Sources : The GuardianCourrier International

-Illustration principale : Capture vidéo BBC