in

Deux titans de l’industrie s’associent pour construire une voiture d’astronautes

Crédits : Lockheed Martin / GM

Lockheed Martin et General Motors ont annoncé le développement d’un nouveau rover lunaire électrique capable de transporter au moins deux astronautes. Ce véhicule pourrait être déployé dans le cadre du programme Artemis de la NASA, qui vise à établir une présence humaine durable sur la Lune au cours de la décennie.

Il y a quelques mois, la NASA demandait à l’industrie spatiale de plancher sur le développement d’un véhicule de terrain lunaire (LTV) non pressurisé permettant l’exploration du pôle sud lunaire, où seront établies les premières installations humaines permanentes. Lockheed Martin, première entreprise mondiale de défense et de sécurité, et General Motors, célèbre constructeur automobile américain, se sont récemment associées pour se positionner sur le contrat.

On rappelle que ces deux entreprises n’en sont pas à leur premier coup d’essai dans l’industrie spatiale. Lockheed a en effet déjà construit de nombreux vaisseaux spatiaux pour la NASA, dont la capsule d’équipage Orion, qui transportera les futurs astronautes vers la Lune. De son côté, GM a participé au développement du Lunar Roving Vehicle, qui permit aux astronautes de se déplacer sur la Lune lors des missions Apollo 15, 16 et 17.

Un nouveau buggy

Ensemble, les deux sociétés travaillent donc sur le développement d’un nouveau concept de véhicule tout électrique « capable d’une autonomie significative ». La première version de ce rover, peut-on lire, pourra accueillir deux astronautes. À terme, et en fonction de la demande, d’autres véhicules pourraient également rejoindre ce “parc lunaire”.

«Ces rovers de nouvelle génération étendront la gamme d’exploration des astronautes alors qu’ils effectuent des recherches scientifiques hautement prioritaires sur la Lune, ce qui aura finalement un impact sur la compréhension par l’humanité de notre place dans le système solaire », a justifié Rick Ambrose, vice-président exécutif de Lockheed Martin.

Voici la vidéo de présentation de leur futur rover :

Un minibus lunaire

Notez que ce “buggy” ne sera pas le seul rover à la disposition des astronautes d’Artemis. La NASA s’est en effet également associée à la JAXA, l’agence spatiale japonaise, pour développer un plus grand véhicule pressurisé (fermé) à l’intérieur duquel deux à quatre astronautes pourront évoluer pendant de longues périodes.

La Lune paraît en effet petite vue de notre planète, mais notez qu’elle présente la même superficie que le continent africain (voire même un peu plus). Les futurs explorateurs auront ainsi besoin de véhicules favorisant l’exploration et l’exploitation d’un maximum d’environnements.

Pour ce projet, la JAXA s’est associée à Toyota. Leur “minibus” lunaire, dont l’autonomie pourrait avoisiner les 10 000 km, doit normalement s’appuyer sur la technologie de la pile à combustible rechargeable avec de l’hydrogène.