in

L’océan de la lune de Saturne est-il aussi salé que la Mer Morte ?

La sonde Cassini continue de nous donner des informations cruciales sur Titan et les différentes matières qui la composent. Son océan intérieur, pris sous une épaisse couche de glace, serait aussi salé que la Mer Morte. Une nouvelle qui ne ravit pas les chercheurs qui espèrent trouver des formes de vie sur le satellite de Saturne.

Une équipe de la NASA et de l’université de Nantes a analysé la gravité et la topographie de Titan qui indiquent que l’océan y est particulièrement dense. Ce phénomène s’expliquerait par la présence de différents types de sels dans l’eau, du soufre, du potassium et du sodium. Selon GIuseppe Mitri, l’auteur principal de l’étude et chercheur à l’université de Nantes « l’océan est extrêmement salé comparé à la Terre ». Il explique également que ces découvertes pourraient changer la vision des chercheurs sur cet océan comme foyer potentiel et actuel de vie.

Toujours d’après Cassini, l’épaisseur de glace de Titan varierait selon les endroits, ce qui montrerait que l’eau de l’océan se transforme lentement en glace. Si ce gel est avéré, il aurait un impact important sur les chances de trouver de la vie dans cette partie de Titan.

La sonde Cassini fête ses 10 ans

La sonde Cassini vient de célébrer ses 10 ans passés à explorer la planète Saturne et ses nombreuses lunes. Ainsi, son exploration dans l’espace a permis de découvrir que Titan était un monde semblable à la Terre, parcouru de rivières, de lacs, de mers et balayé par des pluies. On a également appris que l’une des lunes de Saturne, Encelade, possédait de puissants geysers glacés et actifs.

Les scientifiques qui mènent la sonde se disent satisfaits du rendement de celle-ci. « Titan continue de se révéler un monde infini et fascinant, et avec notre sonde Cassini, nous dévoilons de nouveaux mystères aussi vite que nous perçons les anciens ».

Nous attendons la suite des découvertes avec impatience.

Source : Maxisciences

– Illustration : Comparaison entre la Terre et Titan. Crédits photo : NASA