La liste des sept merveilles du monde moderne « bientôt achevées » a été récemment élaborée, dont la tête de liste n’est autre que le nouvel aéroport international de Beijing Daxing.

« De la Grande-Bretagne au Moyen-Orient et à la Chine, les ingénieurs et les architectes repoussent les limites du possible dans leurs efforts pour créer ce qu’il y a de plus grand et de meilleur », indique The Guardian dans un article du 9 novembre 2015.

Le quotidien britannique a dressé la liste des Sept merveilles du monde moderne « bientôt achevées », à ne pas confondre avec les Sept nouvelles merveilles du monde antique, les Sept nouvelles merveilles du monde, ou encore les Sept merveilles du monde moderne (actuel). Cette nouvelle liste porte bien son nom, car il s’agit de mégastructures encore en construction actuellement.

L’aéroport international de Pékin-Daxing est donc la première de ces merveilles en construction. Cet aéroport incarnera le second de la capitale chinoise et sera livré en 2019, impliquant notamment la construction d’une nouvelle ligne de métro et d’une autoroute flambant neuve permettant de relier Pékin, située à 46 kilomètres. L’aéroport Pékin-Daxing aurait été configuré pour être le plus grand du monde.

La Kingdom Tower de Djeddah arrive en seconde position. Cette ville d’Arabie Saoudite située près de la capitale Riyad peut se targuer d’avoir le plus haut jet d’eau du monde : le jet d’eau du roi Fahd d’une hauteur de 312 m. Cependant, la ville de Djeddah devrait être la cité où sera construit le plus haut gratte-ciel du monde : la Kingdom Tower, qui sera livrée en 2018, montera jusqu’à 1001 m de hauteur, surpassant l’actuelle Burj Khalifa et ses 828 m.

Ensuite, voici le Pont Hong Kong-Zhuhai-Macao qui sera prêt pour 2016. Cette mégastructure aura pour but de relier les trois villes chinoises de Hong Kong, Zhulai et Macao. Avec ses 42 km de long, cet immense pont deviendra la plus étendue voie sur l’eau du monde, juste devant l’actuel détenteur du record, le pont de la baie de Jiaozhou ou pont Haiwan.

Le pont encore en construction / Wing1990hk

Crédits : Wikipedia

En quatrième position, le réacteur de Tchernobyl en Ukraine garant de la catastrophe nucléaire de 1986. Le nouveau projet d’arche de confinement de Tchernobyl consiste en la construction, autour du réacteur n° 4 de la centrale nucléaire, d’un sarcophage d’acier en forme d’arche (110 mètres de hauteur, 150 de largeur et 270 de longueur. Voici ce que déclare The Guardian à son propos : « Les ingénieurs qui ont combattu pour mettre la catastrophe de Tchernobyl sous contrôle ont bâti un sarcophage de béton construit à la hâte, conçu pour couvrir le trou qui s’était ouvert au-dessus du réacteur détruit. C’est le projet le plus incroyablement difficile. »

La cinquième merveille du monde encore en construction est l’hôtel Abraj Kudai, à La Mecque [Arabie Saoudite]. Prévu pour 2017, cet hôtel sera le plus grand du monde avec ses 10.000 chambres reparties dans 12 tours de 44 étages. Dans cet hôtel d’une surface totale d’1,4 million de mètres carrés, 70 restaurants et plusieurs héliports seront à la disposition des clients.

En sixième position, a été désignée la route Crossrail de Londres, dont la mise en service débutera en 2018. Le but est d’augmenter la capacité du réseau ferroviaire londonien de 10 %, en permettant une plus facile régénération de la ville et une réduction des temps de trajet. Pour ce faire, la voie traversera 40 stations [grâce à deux nouveaux tunnels de 21km], en partant de Reading et Heathrow [ouest] vers Shenfield et Abbey Wood [est].

Enfin, la dernière merveille du monde bientôt achevée sera sur pied en France, à Paris. Il s’agit du Grand Stade de la Fédération Française de Rugby prévu pour 2020, une merveille de technologie qui pourra contenir 82.000 personnes.

« C’est l’un d’une génération de stades qui se déplacent vers une apparence plus majestueuse et plus civique. Mais en dessous, il y a encore une gigantesque machinerie de toit rétractable, capable de transformer le stade en un intérieur géant » explique The Guardian.

maxresdefault

Capture vidéo : Arte Charpentier Architectes/YouTube

Sources : The Guardian — Le Quotidien du Peuple