in

L’inventeur du Web se prononce sur l’avenir de sa création

Crédits : HypnoArt / Pixabay

L’informaticien britannique Tim Berners-Lee, principal inventeur du Web estime qu’il incombe de “sauver” Internet. Selon lui, il faudrait créer un cadre strict afin de lutter contre les dérives manipulatrices telles que la désinformation ou encore les appétits démesurés de certains comme l’exploitation des données personnelles.

Une lettre ouverte

Par le biais de ses travaux au laboratoire européen pour la physique des particules (CERN), l’informaticien britannique Tim Berners-Lee est le principal inventeur du World Wide Web (WWW) au tournant des années 1990 et du langage HTML en 1992. Le chercheur est revenu sur sa création trois décennies plus tard dans une longue lettre publiée sur le site de la World Wide Web Foundation le 12 mars 2019.

Selon l’intéressé, le Web est devenu « une place publique, une bibliothèque, un cabinet de médecin, un magasin, une école, un studio de design, un bureau, un cinéma, une banque et bien plus ». Tim Berners-Lee se réjouit également du fait que la moitié de la population mondiale soit connectée et que le temps fait que le Web est de plus en plus accessible. En revanche, l’intéressé souligne qu’Internet est également devenu un lieu de propagation de la haine et de perpétration de toutes sortes de fraudes et de crimes.

seveurs Internet
Crédits : Wikimedia Commons

Quelles mesures ?

Tim Berners-Lee désire “sauver” le Web, c’est-à-dire faire de ce dernier un espace à nouveau bienveillant et sécurisé. Selon lui, des lois devraient ainsi être mises en place – tout comme dans la vie quotidienne – afin de s’attaquer aux causes des dérives. L’informaticien désire que soit établi un « droit humain et construit pour le bien public » en prenant pour modèle la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Évidemment, il s’agit d’un changement qui ne pourra intervenir qu’avec un esprit communautaire soutenu par les gouvernements.

Le créateur du Web s’est également exprimé à propos des fakes news, dont il faudrait selon lui avoir le contrôle total. L’affaire Cambridge Analytica a également été évoquée ainsi que de nouvelles lois pouvant empêcher le stockage des données utilisateurs – notamment les données génétiques. Il est aussi question de favoriser la mise en place de navigateurs plus anonymes. Enfin, en cas de non amélioration de ces dérives, Tim Berners-Lee a estimé que sa création aura malheureusement viré à l’échec.

Sources : 01netFutura Sciences

Articles liés :

Facebook : les internautes ne font plus confiance à Internet !

SpaceX : bientôt Internet pour tout le monde depuis l’espace ?

Marshall McLuhan, l’homme qui avait prévu les dérives d’Internet il y a plus d’un demi-siècle !