in

L’invasion de l’Ukraine pourrait intensifier la pénurie mondiale de puces

Crédits : Silent_GOS / iStock

Dans la nuit du 23 au 24 février 2022, l’armée russe a commencé l’invasion de l’Ukraine. Déjà en pleine crise d’approvisionnement de puces électroniques, le monde pourrait voir la situation se dégrader un peu plus en raison de ce conflit.

Des difficultés supplémentaires pour l’approvisionnement en puces

Environ une semaine après le début des combats en Ukraine, l’ONU et de nombreux pays rejettent massivement la guerre. Pour l’heure, le bilan fait état de plus d’une centaine de décès et 300 blessés chez les civils ainsi que des centaines de milliers de réfugiés qui tentent de quitter le pays par l’ouest. Toutefois, comme l’explique un article de VentureBeat publié le 24 février 2022, le conflit pourrait également avoir d’autres impacts.

Le média relaye le contenu d’un rapport de Techcet, une société américaine qui réalise des études de marché. D’après ce rapport, il se pourrait que l’actuelle guerre en Ukraine génère une aggravation de la pénurie de puces et autres composants que le monde connaît depuis maintenant deux ans. En effet, l’Ukraine fournit aux fabricants plus de 90 % du néon pour la production de semi-conducteurs. Par ailleurs, la Russie assure pas moins de 35 % de l’approvisionnement en Palladium pour les États-Unis.

De nombreuses sociétés ne pourront ainsi peut-être plus assurer leurs commandes à cause du conflit. Citons par exemple ASML, l’un des leaders mondiaux de la fabrication de machines de photolithographie pour l’industrie des semi-conducteurs. En ce qui concerne les laboratoires de fabrication, une augmentation des capacités de production coûtera très cher et prendra énormément de temps.

puce electronique
Crédits : AndreyPopov / iStock

Pas d’alarmisme malgré les craintes

Toutefois, le groupe de lobbying Semiconductor Industry Association (SIA) ne montre aucun alarmisme. Selon cette association, l’industrie des semi-conducteurs dépend d’un éventail de matériaux et gaz divers. Ainsi, il ne serait aucunement question de problèmes d’approvisionnement immédiats à cause du conflit en Ukraine. Reste que l’invasion russe arrive à un moment très difficile pour cette industrie qui rencontre déjà d’importants problèmes logistiques chroniques en raison de la pandémie de Covid-19 et d’une forte hausse de la demande.

De plus, l’arrivée des nouvelles puces M1 qui équipe les dernières consoles de jeux, ordinateurs portables, processeurs et autres cartes graphiques n’arrange rien. Citons également l’essor de l’intelligence artificielle et automobile qui devrait participer à une croissance de la demande dépassant les 50 % dans les prochaines années.

Alors que de très importants investissements ont été réalisés afin d’obtenir de nouvelles lignes de production, leur mise en route devrait subir des ralentissements. De plus, une majorité des laboratoires de fabrication de semi-conducteurs ont atteint plus de 90 % de leur capacité et l’inventaire médian fond comme neige au soleil. Alors que cet inventaire représentait quarante jours d’approvisionnement en 2019, celui-ci est désormais de seulement cinq jours.