in

L’intelligence artificielle pourrait s’occuper du fonctionnement des smartphones

Crédits : PxHere

Des chercheurs australiens ont testé une intelligence artificielle pour gérer les performances des mobiles et l’économie de leur batterie. Ceci a été possible en fonction de l’usage des utilisateurs, mais également des tâches effectuées en arrière-plan.

Des opérations lancées à n’importe quel moment

Dans leur étude publiée dans la revue Personal and Ubiquitous Computing (volume 23 – février 2019), des chercheurs de l’Université de Melbourne (Australie) se sont intéressés à la possibilité d’utiliser une IA pour optimiser le fonctionnement des smartphones. Il s’agit clairement de suppléer les opérations automatiques réalisées par les smartphones, telles que les mises à jour (système et applications), le téléchargement de pièces jointes (e-mail), la synchronisation des images, etc.

Par exemple, lorsqu’un utilisateur joue une partie en ligne ou regarde un film, le smartphone est susceptible de démarrer une ou plusieurs des opérations citées. En conséquence, l’utilisation de l’appareil devient souvent peu agréable en raison de ralentissements. Ainsi, les chercheurs ont voulu utiliser l’IA pour déterminer le meilleur moment de lancer ces opérations, de manière à ce que le ralentissement de l’appareil ou la connexion ne représentent pas une gène. Par ailleurs, limiter l’épuisement de la batterie – également dû à ces opérations – a également intéressé les meneurs de l’étude, dans la mesure où l’utilisateur ne peut pas recharger son appareil en permanence.

Crédits : Pixnio

Des tests encourageants

Les scientifiques ont fait appel à 27 volontaires, dont l’usage du smartphone a été analysé durant pas moins de deux semaines. Des modèles d’utilisation des appareils ont ainsi été élaborés par l’IA – à l’aide des capteurs et des données – via l’apprentissage automatique. Évoquons également le fait que l’intelligence artificielle a considéré différents paramètres tels que l’usage des applications, les précédentes durées d’utilisation du mobile, le temps écoulé depuis la dernière utilisation ainsi que l’heure à l’instant T.

Il a également été question de prévoir si les utilisateurs allaient déverrouiller leur smartphone, tout en prenant en compte les événements aléatoires (notifications, messages, appels). Or, les tests ont souvent permis de prévoir le déverrouillage du smartphone dans les cinq minutes !

Les chercheurs indiquent vouloir faire en sorte de décaler les mises à jour et autres téléchargements – habituellement source de ralentissement et d’épuisement de la batterie – à des moments d’inactivité. Il est également question d’effectuer une mise à jour plus volumineuse mais en une seule fois, plutôt que plusieurs moins importantes et d’ordinaire plus fréquentes. Ainsi, les meneurs du projet estiment pouvoir à terme augmenter les performances des appareils ainsi que leur autonomie.

Sources : Open GovFutura Sciences

Articles liés :

Le futur Rafale F4 intégrera l’intelligence artificielle à son bord !

États-Unis : un système de « reconnaissance de la démarche » dans les smartphones !

Voici le Meizu Zero, le premier smartphone « sans trou » au monde !