in ,

L’industrie des jeux vidéo s’engage en faveur du climat

Crédits : Pyxabay

Dans le cadre du sommet de l’ONU qui se tient actuellement à New York, 21 sociétés impliquées dans l’industrie du jeu vidéo, dont Microsoft et Sony, ont pris des engagements forts en faveur du climat.

Microsoft, Sony Interactive Entertainment (SIE), Google Stadia, mais aussi de grands éditeurs comme Ubisoft… Ces “acteurs” du jeu vidéo pèsent, regroupant 970 millions d’utilisateurs. Une industrie forcément très gourmande en énergie, donc, mais qui tend néanmoins à prendre conscience des enjeux environnementaux auxquels nous sommes aujourd’hui confrontés. Sous la bannière “Playing for the Planet Alliance”, 21 entreprises du milieu, dont certaines très influentes, se sont en effet engagées à réduire leur empreinte carbone de 30 millions de tonnes d’ici dix ans. L’idée générale consisterait à s’appuyer sur des matériaux et des processus plus durables (recyclage des appareils et réduction des emballages).

Chacun fera avec ses moyens

Sony par exemple, avec tout son poids, ambitionne de faire la différence avec sa prochaine console – la PlayStation 5. Une fois en mode de repos, la PS5 sera a priori conçue pour consommer beaucoup moins d’énergie. Environ 0,5 W, peut-on lire, contre 8,5 W actuellement consommés par une PS4 en veille. Microsoft également, envisage la neutralité carbone pour ses 825 000 consoles Xbox One, et compte réduire de 30% les émissions de carbone de sa chaîne d’approvisionnement d’ici 2030. De son côté, Ubisoft vise à s’approvisionner en matériaux auprès d’usines plus respectueuses de l’environnement. Quand Sports Interactive, il y a quelques jours, annonçait vouloir passer à des boîtiers en carton entièrement recyclables pour ses jeux.

climat
21 entreprises de jeux vidéo ont pris ce lundi des engagements en faveur du climat. Crédits : Pixabay

«L’industrie des jeux vidéo a la capacité d’engager, d’inspirer et de captiver l’imagination de milliards de personnes dans le monde. Cela en fait un partenaire extrêmement important pour faire face à l’urgence climatique, a déclaré Inger Andersen, directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l’environnement. Nous sommes encouragés par l’engagement de ces sociétés de jeux, ce qui montre bien que nous devons tous jouer notre rôle dans l’effort mondial visant à réduire les émissions de carbone et à apporter de réels changements dans le sens de la durabilité».

Si effectivement tout le monde – comme vous et moi – doit y mettre du sien, il est tout de même exaltant de constater que des entreprises aussi influentes veulent également s’intégrer dans ce combat face à la crise climatique.

Articles liés :

Une université anglaise bannit la viande de boeuf pour sauver le climat

Réchauffement climatique : nous ferions mieux de nous éloigner des côtes dès maintenant

Climat : de grands changements impliquent de grands sacrifices