in

L’Inde veut envoyer une sonde autour de Vénus

Crédits : NASA

L’agence spatiale indienne envisage l’envoi d’une sonde autour de Vénus dans le but d’étudier sa surface et son atmosphère plus en profondeur. La mission pourrait voir le jour en 2023.

Vénus n’est pas très accueillante. La température moyenne à sa surface est de 462°C et la pression de surface est 90 fois supérieure à celle de la Terre. Néanmoins, ces conditions n’ont pas toujours été aussi dantesques. Les différentes missions dirigées vers la planète suggèrent en effet que la planète était autrefois tout à fait habitable. C’est pourquoi de nombreuses agences gardent un œil sur Vénus depuis quelques années.

Une mission indienne dès 2023 ?

La NASA semble notamment intéressée, mais elle n’est pas la seule. Récemment, des chercheurs de l’agence spatiale indienne (ISRO) ont transmis au gouvernement des plans visant à mettre en place une mission vers la planète. L’idée serait d’envoyer une sonde équipée d’une douzaine d’instruments capables d’effectuer des mesures topographies et atmosphériques.

Selon les chercheurs, cette sonde pourrait être envoyée dès le mois de juin 2023. Une fois sur place, elle pourrait analyser un maximum de données en quelques mois seulement. Nous pourrions alors en apprendre davantage sur les nuages de la planète, son activité volcanique ou encore évaluer le comportement de la matière en sous-sol.

Ce ne serait pas la première fois que l’Inde mette en place une mission d’une telle envergure. On pense notamment à la Mars Orbiter Mission lancée en 2013. Arrivé sur place en 2014, l’orbiteur avait pour objectif principal d’étudier le degré d’échappement de l’atmosphère martienne, de détecter la présence de méthane et de rechercher d’éventuelles anciennes traces d’eau à la surface de la planète. D’ailleurs, la mission est toujours en cours.

vénus
Une image de Vénus obtenue grâce aux données de la sonde japonaise Akatsuki, actuellement en orbite autour de la planète. Crédits : Équipe de projet Planet-C / JAXA

Une nouvelle mission vers la Lune

Notons par ailleurs que si l’agence spatiale indienne vient d’essuyer un échec avec sa dernière mission Chandrayaan 2, elle n’en a pour autant pas fini avec la Lune. Il serait en effet question d’envoyer une nouvelle mission sur place dès le mois de novembre 2020. Les chercheurs espèrent que la mission pourra cette fois-ci alunir.

On rappelle en effet que l’Agence spatiale indienne a perdu le contact début septembre avec son atterrisseur Vikram, juste avant que ce dernier ne se pose à la surface. L’engin s’est semble-t-il écrasé au pôle sud, et pour le moment, il ne répond toujours pas aux appels.

Source

Articles liés :

Cette ancienne sonde qui visait Vénus pourrait bientôt s’écraser sur Terre

Et si Mars et Vénus échangeaient leurs places ?

Bientôt un drone au-dessus des nuages de Vénus ?