in

L’Inde pourrait accueillir le premier projet Virgin Hyperloop One destiné au public

Capture vidéo Youtube

Virgin Hyperloop One est la société la plus proche de lancer son engin en conditions réelles. Un état indien a récemment placé l’Hyperloop One au cœur d’un projet d’infrastructure publique. Bien que de nombreux détails doivent être réglés, l’initiative pourrait bel et bien voir le jour.

Le projet de Virgin Hyperloop One

En fin 2017, Virgin Hyperloop One avait franchi une nouvelle étape dans le développement de son train subsonique. Lors d’un énième test, l’engin à sustentation magnétique avait établi un record de vitesse à 387 km/h dans un tube mis sous un vide d’air partiel. En mai 2018, Virgin Hyperloop One présentait un étonnant système de fret via des capsules Hyperloop. Présenté comme le futur cinquième grand moyen de transport du monde, l’éventualité de mettre en place un tel service de fret pourrait être également très intéressant.

Il y a quelques semaines, Virgin Hyperloop One signait un accord avec l’Arabie Saoudite, après Dubaï. L’objectif ? Poursuivre le développement et tester la technologie dans ce pays. Toutefois, selon TechCrunch, c’est l’Inde qui pourrait devenir le premier pays à disposer de l’Hyperloop en condition réelles.

“L’histoire est en train de se faire. La course est lancée pour accueillir le premier système de transport en Hyperloop au monde et l’annonce d’aujourd’hui place l’Inde clairement en tête. Il s’agit une étape importante et la première d’une longue série vers la réalisation de l’Hyperloop au niveau du grand public” a déclaré Jay Walder, directeur général de Virgin Hyperloop One dans un communiqué du 31 juillet 2019.

Les tests ne permettent pas encore d’atteindre la vitesse espérée de 700 km/h
Crédits : Virgin Hyperloop One

Rien n’est encore fait

Les autorités d’un état indien ont en effet placé l’Hyperloop au centre d’un projet d’infrastructure publique. Il s’agit de l’état de Maharashtra, dont la capitale est Mumbai (Bombay). Il est notamment question d’une liaison entre les villes de Mumbai et Pune, distantes d’environ 150 kilomètres. Dans quelques semaines, les autorités indiennes étudieront les diverses propositions qui leur seront faites. Et Virgin Hyperloop One pourrait bien être le grand gagnant, partant sans conteste avec une longueur d’avance. En effet, cette société n’est autre que le promoteur du projet initial, ayant déjà promis de transporter 200 millions de personnes chaque année entre les deux villes citées précédemment. Les autorités semblent particulièrement séduites puisque ce trajet se fait habituellement en 3 heures de voiture. L’Hyperloop permettrait de réduire ce temps de trajet à seulement 35 minutes !

Alors que Virgin Hyperloop One désire propulser ses Hyperloop dans des tunnels conçus par The Boring Company, divers détails restent à finaliser. Premièrement, les actuels tests effectués à Las Vegas n’atteignent pas encore la vitesse désirée, estimée à 700 km/h. Deuxièmement, les autorités indiennes et Virgin devront se pencher sur un autre problème : la sécurité des passagers, que le projet ne garanti pas encore.


Articles liés :

Face à l’Hyperloop, des ingénieurs travaillent sur un train futuriste qui pourrait filer à plus de 700 km/h !

Hyperloop : une “formidable escroquerie technico-intellectuelle” selon un expert

Voici Arrivo, le concurrent d’Hyperloop pour les courtes distances !