in ,

L’Inde annonce une « puce en bouse de vache » pour protéger des radiations les utilisateurs de téléphones mobiles !

Crédits : ILRI / Flickr

Au pays de la vache sacrée, on prête naturellement de nombreuses vertus aux excréments de cet animal. Dernièrement, un organisme gouvernemental indien a affirmé avoir développé une puce en bouse de vache. L’objectif ? Protéger les utilisateurs de téléphones portables des radiations émises par leur appareil.

Une « innovation » sujette aux moqueries

En Inde, il existe un organisme gouvernemental assez spécial : la Commission nationale de la vache (Rashtriya Kamdhenu Aayong). Celle-ci est spécialisée dans la conception de savons et autres produits à base d’urine et de bouse de vache. La vache est un animal sacré dans ce pays où beaucoup de personnes considèrent que ses déjections ont des vertus. Comme l’explique The Indian Express le 13 octobre 2020, la Commission nationale de la vache dit avoir mis au point une puce protectrice face aux radiations des téléphones portables.

C’était plutôt prévisible : l’annonce de cette « innovation » a suscité une avalanche de moqueries sur les réseaux sociaux. Le fait est que le président de cette commission n’a livré aucune explication technique concernant le fonctionnement de cette puce à base de bouse de vache. En revanche, ce dernier a indiqué que la puce en question devait se placer à l’intérieur de la coque du téléphone.

Une puce qui « protège tout »

De la taille d’une simple carte SIM, la puce serait, selon ses créateurs, capable de réduire les radiations de manière significative. Le président de la commission est d’ailleurs allé plus loin en qualifiant l’objet de « puce anti-radiations » qui « protège tout », et ce jusqu’à l’intérieur des logements. L’intéressé a également indiqué que les puces ont été fabriquées à l’aide de déjections récoltées dans plus de 500 abris pour vaches. Côté tarif, chaque puce coûterait environ 100 roupies, soit 1,15 euro. Néanmoins, le quotidien indien a affirmé qu’une personne exportait d’ores et déjà ces mêmes puces aux États-Unis au prix d’une dizaine de dollars l’unité.

Le gouvernement indien a créé la Commission nationale de la vache en février 2019. Il semble donc que cette puce à base de bouse soit un de ses premiers faits d’arme. Cependant, il est essentiel de rappeler qu’il n’existe pour l’heure aucune démonstration scientifique attestant de l’efficacité de cette puce sur les radiations émises par les mobiles. Néanmoins, le Bharatiya Janata Party (BJP) du premier ministre Nanrendra Modi continue de vanter allègrement les vertus des déjections bovines en matière de santé. Or, ces éloges concernent également l’actuel coronavirus SARS-CoV-2.

Cette puce protectrice en bouse de vache rappelle une autre innovation insolite : le caleçon anti-ondes. Le jeune scientifique étasunien Joseph Perkins avait présenté son invention en 2014. L’objectif ? Protéger les testicules des ondes émises par les téléphones portables ainsi que les bornes Wi-Fi.