in ,

L’incroyable vidéo d’une “rencontre” avec le membre d’un peuple non contacté au Brésil

Ce membre de la tribu Awa s'est enfui après avoir détecté une présence indésirable Crédits : capture Vimeo / Survival International

L’ONG Survival international a récemment publié une vidéo témoignant d’une rencontre avec un membre de la tribu Awá. Or, il reste seulement une centaine d’individus appartenant à cette tribu non contactée. Ces images représentent une nouvelle occasion d’évoquer ces peuples marginaux en danger.

Une vidéo incroyable

L’ONG Survival International estime à une centaine le nombre de peuples non contactés à travers le monde. Si la plupart se trouvent en Amazonie, les autres vivent sur l’île de Nouvelle-Guinée (Indonésie – Papouasie Nouvelle-Guinée), mis à par les Sentinelles d’Andaman proches de l’Inde. Ces peuples vivent le plus souvent en harmonie avec la Nature, et il nous incombe de contribuer à leur préservation. Par ailleurs, ceux-ci connaissent notre existence mais se montrent très méfiants dès qu’il devient question d’établir un contact.

Dans un communiqué du 22 juillet, Survival international a encore apporté la preuve de cette méfiance avec une incroyable vidéo (voir en fin d’article) tournée dans l’État du Maranhao. Il est possible d’y voir un membre de la tribu Awá. Ces images ont été immortalisées par des membres de la tribu des Guajajara, et plus particulièrement du collectif Mídia Índia. Ceux-ci sont connus pour tenter de protéger les derniers Awá non contactés. Les auteurs de la vidéo admettent ne pas avoir l’autorisation des autochtones, mais montrer ces images peut contribuer à les faire connaître et donc à les préserver.

Il s’agit par ailleurs d’une autre occasion de rappeler que l’actuelle politique du président brésilien Jair Bolsonaro condamne ces peuples non contactés d’Amazonie en faisant disparaître leur habitat. En effet, l’homme d’État a malheureusement permis davantage de libertés aux acteurs de la déforestation au Brésil.

Ce membre de la tribu Awa s’est très vite enfui après avoir détecté une présence indésirable
Crédits : capture Vimeo/ Survival International

Les peuples non contactés dans l’actualité

En 2018, les peuples non contactés ont été très présents dans les médias. Les autorités brésiliennes avaient rapporté l’existence d’un peuple inconnu, vivant près de la frontière avec le Pérou. Ces observations avaient été faites grâce à des images obtenues via un drone. La Fondation nationale de l’Indien (FUNAI) avait également filmé en pleine forêt le dernier représentant de sa tribu. Celui-ci survit seul depuis 23 ans après le massacre des siens en 1995 par des éleveurs de bétail.

L’événement le plus marquant de l’année dernière ne s’est pourtant pas déroulé en Amazonie mais dans l’océan Indien, au niveau des îles Andaman situées au large de l’Inde. Là-bas, un autre peuple non-contacté est présent : la tribu des Sentinelles. En novembre 2018, un prêcheur américain de 27 ans nommé John Chau a absolument voulu rendre visite à cette tribu, mais a été tué dès son arrivée sur la plage.

Voici la vidéo publiée par Survival international :

Source

Articles liés :

Une tribu isolée d’Amazonie massacrée par des chercheurs d’or

Amazonie brésilienne : la déforestation a progressé de 90 % en un an !

Une ONG exhorte l’Inde à ne pas récupérer le corps de l’Américain tué par les Sentinelles