in

L’incroyable vague de froid qui touche le Kazakhstan, 30°c sous les normales !

Crédits : Flickr / Ken and Nyetta

Alors que la température moyenne pour cette période de l’année est habituellement de — 5 °C à Astana, la capitale du Kazakhstan, le thermomètre affichait des températures extrêmement froides au cours de ce week-end, atteignant les -34 °C. 

C’est une exceptionnelle vague de froid qui frappe actuellement le Kazakhstan, en Asie Centrale et notamment sa capitale, la ville d’Astana. La vague de froid a commencé brusquement lorsque les vents soufflant jusqu’à 55 kilomètres à l’heure ont provoqué une baisse des températures allant d’un -4 °C jusqu’à un -14 °C. Depuis lors, les températures n’ont fait que baisser pour atteindre ce week-end les -34 °C alors que la température normale pour cette période dans la région est de — 5 °C. Et les températures pourraient même continuer de chuter au cours des prochains mois.

Cette vague de froid et les chutes de neige ont provoqué l’annulation d’une vingtaine de vols intérieurs comme internationaux dimanche et lundi dans les principaux aéroports kazakhs selon la compagnie aérienne nationale Air Astana. Aussi, de nombreuses écoles dans le pays ont été fermées au cours de la semaine dernière.

Astana est considérée comme la deuxième capitale la plus froide au monde après Oulan-Bator, la capitale de la Mongolie. En janvier à Astana, la température maximale moyenne est d’environ -12,5 °C. Bien plus froid que la ville d’Almaty, l’ancienne capitale du Kazakhstan située à 1 000 km au sud où la température maximum moyenne en janvier est de -1 °C. C’est en 1997 que la capitale du pays a été déplacée sur le site d’Akmola, une vaste zone qui était alors vide et située sur les rives de la rivière Ichim. Akmola a alors été rebaptisée Astana comme nous apprend Al Jazeera.

Cette vague de froid inhabituelle a suivi une chaleur intense survenue en Asie centrale début novembre et où les températures en Ouzbékistan, ex-République soviétique voisine du Kazakhstan, avaient atteint 30 °C. Ces anomalies météorologiques interviennent alors que la planète devrait battre en 2016 un nouveau record annuel de chaleur avec une température supérieure d’environ 1,2 °C au niveau de l’ère préindustrielle selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

Avatar

Rédigé par David Louvet-Rossi