in

L’incroyable photo prise depuis l’île de Guernesey par cette retraitée

Crédits : Jean Dean / SWNS.COM

Jean Dean, 60 ans, océanographe à la retraite et passionnée d’astronomie, a récemment profité des nuits claires de l’île de Guernesey pour photographier un nuage de poussière à 5 000 années-lumière.

Le travail aura nécessité 13 heures d’exposition et cinq nuits au total, mais le résultat en vaut la peine. Jean Dean, 60 ans, participait il y a quelques semaines à un stage d’observation des étoiles. Installée sous le ciel sombre et dégagé de l’île de Guernesey, l’océanographe à la retraite a profité de ces conditions idéales pour se focaliser sur la nébuleuse de la Rosette, un nuage de gaz et de poussière à 5 000 années-lumière de la Terre. L’image est époustouflante, au point que la NASA a même décidé de l’inclure dans son catalogue d’astrophotographie.

L’agence américaine, en collaboration avec la Michigan Technological University, propose en effet une collection constamment mise à jour de photographies de l’espace, le plus souvent accompagnées d’un petit texte de présentation rédigé par l’auteur·e. L’image peut être proposée par n’importe quel observatoire – par le télescope Hubble par exemple – ou bien un astronome amateur. Sous les conseils de l’un de ses amis, Jean a donc finalement accepté de soumettre son cliché à la NASA. Elle a reçu un mail quelques heures plus tard lui confirmant que sa photo serait intégrée au catalogue.

Au cœur de la nébuleuse

Membre de la Société d’astronomie de Guernesey, Jean se passionne pour l’espace depuis toujours. Ici les nuits sont très sombres, exemptes ou presque de toute pollution lumineuse. Dans les conditions idéales, la nébuleuse de la Rosette –  130 années-lumière de diamètre – peut apparaître environ cinq fois plus grande que la pleine Lune dans le ciel nocturne.

étoiles
La nébuleuse de la Rosette, une pépinière stellaire à 5 000 années-lumière de la Terre. Crédits : Jean Dean/SWNS.COM

Pépinière d’étoiles

En marge de cette photo, il est notamment expliqué que « les pétales de cette rose cosmique » sont en réalité une « immense pépinière stellaire ». Évoluent en ces lieux de jeunes étoiles, certaines très chaudes, âgées de quelques millions d’années seulement. Il y en aurait plus précisément environ 160 jeunes, dont la température de surface pourrait atteindre les 25 000 °C.

« Ces régions sont très importantes car elles sont le lieu de naissance de nouvelles étoiles qui conduisent à la création de systèmes solaires avec des planètes et des lunes, et donc potentiellement à la vie, explique la photographe. J’encourage quiconque à venir ici et à jeter un coup d’œil. Nous essayons vraiment d’encourager les gens à regarder davantage le ciel ».

Source

Articles liés :

Vivez un voyage extraordinaire en 3D à travers la nébuleuse d’Orion

Dans la nébuleuse d’Orion, les étoiles se forment par rafales

La Nébuleuse d’Orion, une véritable pouponnière d’étoiles