in

L’image la plus détaillée jamais prise par Hubble révèle 265 000 galaxies !

Crédits : NASA/ESA

Le télescope spatial Hubble nous gratifie d’une nouvelle image à couper le souffle, sur laquelle figurent 265 000 galaxies. Mais vous ne les verrez pas toutes.

Une machine à remonter le temps

À quel point l’Univers est-il vaste ? Pour tenter de le savoir, des astronomes ont décidé, en 1995, de placer le télescope spatial Hubble en orbite. Pendant 10 jours consécutifs, Hubble observa une minuscule portion de ciel – apparemment vide. Un pari ambitieux, qui aura finalement permis de capter la lueur de quelques-unes des toutes premières galaxies de l’univers. Cette image, c’est le « Champ profond de Hubble » (Ultra Deep Field).

Cette photo fit beaucoup de bruits. Et pour cause, nous n’étions jamais remontés aussi loin dans l’histoire, visuellement parlant. Un succès qui, forcément, a encouragé la communauté scientifique à poursuivre les levés en champ profond de Hubble. De nouveaux instruments installés à bord du télescope, plus sensibles, permettent aujourd’hui de voir encore plus loin, avec une résolution encore meilleure. En témoigne cette nouvelle photo : une combinaison de près de 7 500 expositions distinctes de Hubble, représentant 16 années d’observations.

265 000 galaxies

Cette image – le Hubble Legacy Field – contient environ 30 fois plus de galaxies que sur le « champ profond de Hubble ». La gamme de longueurs d’onde s’étend de la lumière ultraviolette au proche infrarouge, révélant environ 265 000 galaxies s’étendant sur 13,3 milliards d’années. Soit environ (et seulement) 500 millions d’années après le big bang. Bien sûr, vous ne les verrez pas toutes. Les plus faibles sont beaucoup trop sombres pour que l’œil humain puisse les discerner.

« Nous exploitons ici beaucoup plus de galaxies distantes grâce au plus grand ensemble de données jamais produit par Hubble, explique Garth Illingworth, l’un des principaux acteurs de cette étude. Cette image contient toute l’histoire de la croissance des galaxies dans l’univers, depuis leur enfance jusqu’à leur transformation en “adultes” à part entière ».

hubble
L’image “Hubble Legacy Field”. Crédits : NASA, ESA

Et, si tant est qu’il en fallait encore plus pour nous sentir tout petits, notez que, aussi large soit cette image, elle n’englobe toujours qu’une infime parcelle du ciel. Pour vous donner une idée, cette portion ne correspond qu’à la largeur (même un peu moins) de la pleine Lune, comparée à l’ensemble du ciel nocturne.

lune
L’image “Hubble Legacy Field” est aussi grande que la pleine Lune dans le ciel. Crédits : NASA, ESA

Rappelons par ailleurs que Hubble, icône incontestée de la recherche astronomique contemporaine, devrait normalement être peu à peu mis au repos. Une nouvelle génération de télescopes, plus puissante frappe à la porte. On pense notamment au prochain instrument de la NASA – WFIRST – qui promet d’être capable de capturer des images encore plus précises. À titre d’exemple, en trois semaines d’observations, le télescope pourra être en mesure d’assembler un champ deux fois plus grand que le Hubble Legacy Field.

Et si vous voulez vous perdre encore plus, cette vidéo vous propose de partir par l’image capturée par Hubble en 2004 (Ultra Deep Field), pour finir par la nouvelle image Hubble Legacy Field. Un zoom arrière qui donne réellement le tournis.

Source

Articles liés :

Photo : Hubble photographie deux galaxies en train de fusionner

Hubble remarque un visage souriant dans l’Univers

À 350 millions d’années-lumière, une collision galactique observée par Hubble