in

Mais pourquoi cette limace sépare-t-elle sa tête de son corps ?

Crédits : capture YouTube / LiveScience

Au Japon, des chercheuses ont découvert une caractéristique jusqu’ici inconnue concernant une espèce de limaces de mer. Les individus peuvent séparer totalement leur tête de leur corps. L’objectif ? Régénérer un corps tout neuf !

Une situation digne d’un film d’horreur

Les limaces de l’ordre Sacoglossa ne sont pas des nudibranches comme les limaces que nous pouvons observer dans nos jardins. Si la plupart des espèces sont pourvues d’une discrète coquille bulloïde, certaines l’ont perdue et d’autres l’ont modifiée. Une grande majorité des sacoglosses sont herbivores et intègrent directement dans leurs propres cellules des chloroplastes capables d’effectuer la photosynthèse à partir des algues qu’elles consomment. Deux chercheuses de la Nara Women’s University (Japon) ont fait une découverte dont les détails ont fait l’objet d’une publication dans la revue Current Biology le 8 mars 2021.

Le duo fait état d’une situation digne d’un film d’horreur, encore jamais observée jusque-là. Dans un laboratoire, un sacoglosse a détaché sa tête de son corps ! Quelques semaines plus tard, un nouveau corps tout neuf avait achevé son apparition. Il s’agit d’un exemple extrême du processus dit “d’autonomie”.

“Nous pensions qu’elle allait bientôt mourir sans cœur ni autres organes importants, mais nous avons été surpris de constater qu’elle régénérait la totalité de son corps“, a déclaré Sayaka Mitoh, une des deux chercheuses.

limace corps décapité
Crédits : capture YouTube / LiveScience

Encore beaucoup de questions sans réponse

Les chercheuses ne sont pas encore certaines de savoir comment les sacoglosses survivent à cet incroyable procédé. Il se pourrait qu’à l’endroit de la séparation se trouvent des cellules souches permettant la reconstitution d’un corps. Il n’y a néanmoins rien de certain, si bien que les scientifiques désirent mener l’enquête. Par ailleurs, le duo pense que grâce aux chloroplastes, la capacité de photosynthèse de ces limaces leur fournit un supplément d’énergie les aidant dans cette régénération.

Le corps décapité peut quant à lui vivre encore quelques semaines, voire plusieurs mois. Son cœur bat, mais sa chair finit par se décomposer, tandis qu’aucune nouvelle tête ne repousse. Autre observation : les sacoglosses plus âgés dont la tête fut séparée du corps n’ont pas pu effectuer cette même régénération. Pour les scientifiques, leurs cellules ont vieilli et ainsi perdu la capacité de se différencier.

Pourquoi les sacoglosses procèdent-ils ainsi ? Il est possible que cela permette d’éliminer les parasites inhibant leur reproduction, néanmoins la prédation pourrait aussi jouer un rôle. Par ailleurs, l’espérance de vie de ces limaces est de seulement un an. S’agit-il donc d’un moyen de vivre plus longtemps ? Là encore, rien de certain, mais la poursuite des recherches pourrait apporter des réponses définitives.